Principaux extraits de la conférence de presse de Mario Draghi

le , mis à jour à 15:59
1
    FRANCFORT, 8 septembre (Reuters) - Voici les principaux 
extraits de la conférence de presse donnée par Mario Draghi, le 
président de la Banque centrale européenne (BCE), laquelle a 
maintenu jeudi sa politique monétaire inchangée comme prévu. 
  
     
    PAS DE DISCUSSIONS SUR UNE EXTENSION DU QE  
    Interrogé sur le calendrier d'une éventuelle extension du 
programme d'assouplissement quantitatif de la BCE, Mario Draghi 
a répondu : "Nous avons discuté de l'évaluation de l'économie et 
nous avons discuté les projections macroéconomiques d'ensemble 
mais nous n'avons rien discuté d'autre...  
    Nous n'en avons pas parlé." 
     
    SUR L'ABSENCE D'ACTION IMMEDIATE  
    "Pour le moment, les changements (dans les projections) ne 
sont pas suffisamment importants pour justifier une décision 
d'agir. Nous constatons que notre politique monétaire est 
efficace."  
     
    DETERMINATION A AGRIR  
    "Je dirais qu'il n'y a aucune question, comme je pense 
l'avoir dit dans d'autres temps, quant à la volonté d'agir, la 
capacité à agir et l'aptitude à agir." 
     
    FAIBLESSE DES TAUX  
    "Il y a eu des baisses considérables de tous les taux 
d'intérêt...  
    "Et ces bas taux d'intérêt reflètent dans une certaine 
mesure les anticipations d'une poursuite, comme je viens de le 
dire, du soutien de la politique monétaire exceptionnelle qui a 
été prolongée."  
     
    DYNAMIQUE DES PRIX 
    "Les pressions sous-jacentes sur les prix continuent de 
manquer d'une tendance haussière convaincante et demeurent une 
source persitante d'inquiétudes."  
     
    LA STIMULATION MONETAIRE EST EFFICACE  
    "Notre programme est efficace et nous devrions nous 
concentrer sur sa mise en oeuvre. Les projections actuelles 
reflètent le plein effet de nos décisions du mois de mars. Nous 
continuerons avec la mise en oeuvre du programme existant."  
     
    REFORMES STRUCTURELLES  
    "La mise en oeuvre des réformes structurelles doit être 
significativement accélérée afin de réduire le chômage 
structurel et de soutenir la croissance potentielle dans la zone 
euro. Les réformes structurelles sont nécessaires dans tous les 
pays de la zone euro." 
     
    OPTIONS CONCERNANT LES RACHATS D'ACTIFS  
    "Le Conseil des gouverneurs a chargé les comités concernés 
d'évaluer les options permettant d'assurer le bon déroulement du 
programme d'achats." 
     
    REPRISE AFFAIBLIE, BREXIT 
    "La reprise économique dans la zone euro devrait être 
freinée par une demande étrangère toujours affaiblie, en partie 
du fait des incertitudes liées du résultat du référendum 
britannique, des nécessaires ajustements de bilan dans un 
certain nombre de secteurs et de la lenteur de la mise en oeuvre 
des réformes structurelles." 
      
    ACTION SI NECESSAIRE  
    "Si cela est nécessaire nous agirons en utilisant tous les 
instruments disponibles dans le cadre de notre mandat." 
     
    MAINTIEN DU SOUTIEN MONETAIRE  
    "Nous maintiendrons le montant très substantiel de soutien 
monétaire qui est intégré dans les projections des équipes de la 
BCE et cela est nécessaire pour sécuriser un retour de 
l'inflation à des niveaux inférieurs mais proches de 2% à moyen 
terme." 
     
    ORIENTATION BUDGETAIRE  
    "L'orientation budgétaire devrait être modérément 
expansionniste en 2017 et devrait devenir globalement neutre en 
2017 et 2018." 
     
    CROISSANCE MODEREE  
    "Nous continuons à nous attendre à une croissance du PIB 
réel à un rythme modéré mais régulier et à une hausse graduelle 
de l'inflation au sein de la zone euro dans les mois à venir 
conformément à la trajectoire implicite dans nos projections de 
juin 2016." 
     
    SURVEILLANCE TRES ATTENTIVE  
    "Le Conseil des gouverneurs continuera à surveiller très 
attentivement les développements économiques et des marchés 
financiers."  
     
    RISQUES BAISSIERS  
    "Alors que les données disponibles suggèrent que l'économie 
de la zone euro résiste jusqu'à présent à l'incertitude 
économique et politique mondiale, notre scénario de base reste 
sujet à des risques baissiers."  
    
     
 
 (Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid 
Exbrayat) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • odnaz il y a 3 mois

    Si ce n'est que ça le condensé !!!!!! .... gonflé le Mario de dire "l'économie de la zone euro résiste jusqu'à présent à l'incertitude économique et politique mondiale" car c'est plutôt l'inverse : l'économie mondiale souffre de la récession européenne. On attend beaucoup de ces grands gourous, ils sont comme nous, dépourvus de toute influence et de toute compréhension du monde actuel. Leur charme : ils savent merveilleusement faire semblant !

Partenaires Taux