Principaux extraits de la conférence de presse de Mario Draghi

le , mis à jour à 16:18
0
 (Actualisé avec nouveaux extraits) 
    FRANCFORT, 21 avril (Reuters) - Voici les principaux 
extraits de la conférence de presse donnée par Mario Draghi, le 
président de la Banque centrale européenne (BCE), laquelle a 
comme prévu maintenu ses taux directeurs inchangés.   
     
    SUR LES CRITIQUES FORMULÉES EN ALLEMAGNE 
    Questions : Mr Draghi, quelle réponse apportez-vous aux 
critiques formulées en Allemagne sur la politique monétaire de 
la BCE et sur votre personne au cours des dernières semaines ? 
Si vous êtes invité à vous exprimer devant le Bundestag, vous y 
rendrez-vous ?  
    "Nous avons un mandat qui est d'assurer la stabilité des 
prix pour l'ensemble de la zone euro, pas seulement pour 
l'Allemagne (...) Nous obéissons à la loi, pas aux politiciens. 
Cela s'applique à tous les pays de la zone euro (...) 
    "Le conseil des gouverneurs a été unanime dans la défense de 
l'indépendance de la banque centrale (...) Nos politiques ne 
sont pas très diférentes des politiques dans le reste du monde. 
Et nos politiques fonctionnent. Elles sont efficaces. Donnez 
leur simplement du temps (...) Bien sûr, s'il y avait des 
réformes structurelles, les choses iraient plus vite." 
     
    SUR LA "MONNAIE HÉLICOPTÈRE" 
    "J'ai dit le mois dernier que nous n'y avions pas vraiment 
pensé et que nous n'en avions pas débattu (...) C'est un concept 
très intéressant (...) mais nous ne l'avons pas étudié." 
    "Il implique clairement des complexités, aussi bien d'un 
point de vue comptable que légal et il peut avoir une 
signification différente en fonction des individus. Alors, en 
répondant à un député qui m'a interrogé sur ce même sujet il y a 
deux jours, j'ai dit que le concept soulevait plein de 
difficultés opérationnelles, légales et institutionnelles. 
    "Ce qu'il faut retenir, c'est que nous n'en avons jamais 
discuté." 
     
    PERSPECTIVES DE TAUX 
    "Nous continuons d'anticiper que les (les taux d'intérêt) 
resteront à leurs niveaux actuels, ou plus bas, pendant une 
période prolongée et bien au-delà de l'horizon des achats 
d'actifs." 
         
    OBJECTIF D'INFLATION 
    "Les conditions globales de financement se sont améliorées. 
La croissance est modére mais elle est régulière (...) Nous 
devons être très attentifs à ne pas perdre de vue notre 
objectif: une inflation proche de mais inférieure à 2%. 
    "Nous conservons l'orientation de la politique monétaire 
décidée en mars. Maintenant, nous nous concentrons sur la mise 
en oeuvre. 
    "En cas de resserrement indésirable des conditions globales 
de financement, le conseil des gouverneurs se tient prêt à 
utiliser tous les instruments de politique monétaire à sa 
disposition." 
     
    EFFICACITÉ DE LA POLITIQUE  
    "Le crédit bancaire augmente depuis le deuxième trimestre de 
2014. Les refus (de crédit) ont diminué. Cela montre que nos 
mesures ont en effet étaient très efficaces." 
     
    MESURES DÉCIDÉES EN MARS 
    "Nos politiques en mars ont contribué à éviter les effets de 
second tour (...) des turbulences sur les marchés financiers 
mondiaux (...) Le taux d'inflation aurait été négatif cette 
année."  
     
    BIAIS ACCOMMODANT DE LA POLITIQUE MONÉTAIRE  
    "Les incertitudes à l'échelle mondiale persistent. A 
l'avenir, il est essentiel de préserver un degré approprié 
d'accommodation monétaire, aussi longtemps que nécessaire."  
     
    ACHATS D'OBLIGATIONS D'ENTREPRISES 
    "En juin, nous conduirons la première de notre série de 
quatre opérations de refinancement à plus long terme ciblées, 
TLTRO II. Et nous commencerons les achats dans le cadre de notre 
programme pour le marché des (obligations d')entreprises." 
     
    RISQUES SUR LA CROISSANCE  
    "Les risques entourant les perspectives de croissance de la 
zone euro demeurent orientés à la baisse (...) Les incertitudes 
persistent et tiennent en particulier aux évolutions de 
l'économie mondiale et aux risques géopolitiques." 
     
    INFLATION NÉGATIVE 
    "Les taux d'inflation pourraient repasser en territoire 
négatif dans les prochains mois avant de se redresser dans la 
seconde moitié de 2016. Les taux d'inflation devraient à nouveau 
augmenter en 2017."  
     
    CONDITIONS DE FINANCEMENT  
    "Les conditions globales de financement au sein de la zone 
euro se sont améliorées. La transmission du stimulus de la 
politique monétaire aux entreprises et aux ménages, notamment 
via le système bancaire, se renforce." 
     
    PRÊTS À AGIR À NOUVEAU SI NÉCESSAIRE 
    "(La BCE) continuera de surveiller étroitement l'évolution 
des perspectives pour la stabilité des prix et si nécessaire 
(...) agira en utilisant tous les instruments disponibles dans 
le cadre de son mandat." 
     
    REPRISE ÉCONOMIQUE 
    "(Les données) signalent une croissance de la production qui 
se poursuit à un rythme comparable à celui du dernier trimestre 
de 2015. Nous nous attendons à ce que la reprise économique se 
poursuive à l'avenir." 
     
 
 (Bureau de Francfort, Marc Joanny pour le service français, 
édité par Wilfrid Exbrayat et Marc Angrand) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant