Prince Alli, oui c'est bien lui

le
0
Prince Alli, oui c'est bien lui
Prince Alli, oui c'est bien lui

Inconnu il y a trois mois, le jeune milieu de terrain de Tottenham Dele Alli profite de son début de saison en boulet de canon pour s'inviter en équipe d'Angleterre pour les deux derniers matchs de qualification en vue de l'Euro 2016. À 19 ans, le longiligne box-to-box n'a pas froid aux yeux.

" Mais c'est qui, ça, Dele Alli ? " Lorsque les compositions du match de Ligue Europa entre Monaco et Tottenham tombent au Louis-II la semaine dernière, certains joueurs de la Principauté s'étonnent de voir le CV du milieu de terrain de 19 ans au milieu de Lloris, Kane, Lamela ou Eriksen. 90 minutes plus tard, la chanson est tout autre. " Il a enfoncé nos lignes plusieurs fois, balle au pied, le danger était permanent dès qu'il avait la balle ", se souvient un joueur de l'ASM. Même si le résultat nul est logique (1-1), la France découvre Dele Alli, milieu de terrain des Spurs. Un type qui enfonce des lignes avec la même aisance que deux parents amoureux. Quelques heures avant la rencontre, Roy Hodgson avait fait appel au natif de Milton Keynes pour affronter l'Estonie et la Lituanie avec l'équipe d'Angleterre. Le hasard ? Sûrement pas. En trois mois, l'ancien milieu de Milton Keynes Dons a retourné le Royaume-Uni.

16 buts, un transfert et une mise en garde


Tout commence durant la tournée estivale des Spurs. Opposé au Real Madrid dans l'enceinte de l'Allianz Arena de Munich, Alli n'est pas là pour enjamber les flaques d'eau. Il humilie Luka Modrić en seulement 24 minutes de jeu. Un petit pont et une accélération plus tard, le Croate retrouve le jeune Anglais dans le couloir du stade bavarois. Les 70 000 spectateurs ont vu le milieu madrilène, ancien de la maison Spurs, se faire secouer sur le pré par un inconnu d'un mètre quatre-vingt-huit. Modrić s'avance vers Dalli et le traite de " petit con ". Dans le sens positif du terme. " On en a ensuite rigolé tous les deux ", se souvient Dalli dans les colonnes du Guardian. Depuis, les tournées amicales ont laissé place à la Premier League et Alli s'est incrusté dans le onze de départ de Pochettino. Ce n'était pas gagné au départ avec les concurrences de Bentaleb, Mason et Dier. Mais voilà, pour l'ancien de MK Dons, tout va très vite. Il y a un an, il régalait à domicile avec son équipe de troisième division lors d'un premier tour de Carling Cup contre Manchester United. Victoire 4-0 contre Van Gaal et les siens. Tottenham sent le coup et se rapproche du joueur. L'affaire se conclut en février dernier à hauteur de 5 millions de livres. À ce moment, personne ne se doute que le garçon qui voue un culte de la personnalité à Steven Gerrard sera en équipe d'Angleterre six mois plus tard.
[BR…

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant