Primes en liquide de Guéant : Valls ouvre une enquête administrative

le
4
Primes en liquide de Guéant : Valls ouvre une enquête administrative
Primes en liquide de Guéant : Valls ouvre une enquête administrative

Claude Guéant a-t-il reçu, comme il le dit lui-même, des primes en liquide lorsqu'il était directeur de cabinet place Beauveau entre 2002 et 2007 ? Pour savoir si l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy dit vrai, l'actuel ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a diligenté une enquête administrative ce jeudi, à la demande du Premier ministre. A la suite des affirmations de M.Guéant qui ont jeté «le doute sur le bon usage» des frais d'enquête et de surveillance, le ministère souhaite éclaircir la situation, explique-t-il dans un communiqué.

L'enquête a été confiée à l'inspection générale de l'administration et à l'inspection générale de la police nationale et ses résultats définitifs sont attendus d'ici «un mois». Un premier rapport doit être rendu sous huit jours.

Des primes non déclarées versées mensuellement

C'est pour justifier la découverte à son domicile de factures payées en espèces, d'une valeur de 20.000 à 25.000 euros, lors d'une perquisition menée en février dans le cadre d'une enquête sur le financement de la campagne de Sarkozy en 2007, que l'ex-ministre a évoqué ces primes non déclarées. «Des primes en espèces ont en effet été versées aux fonctionnaires du ministère de l'Intérieur jusqu'en 2006», a-t-il affirmé au «Parisien», précisant qu'elles lui était versées mensuellement, au vu et au su des services fiscaux. Il ne s'agissait pas de «fonds secrets», abolis en 2002, mais de «frais de police» (ou «frais d'enquête et de surveillance»), qui n'ont été supprimés qu'en 2006, explique-t-il. Un système qui a bénéficié «à des milliers de fonctionnaires», selon lui.

Dans son communiqué, le ministère de l'Intérieur juge qu' «il appartient aux responsables (...) de l'époque de s'expliquer sur le fait que, selon certaines déclarations, cette réforme vertueuse et connue de tous n'aurait pas été appliquée à tous les membres du cabinet (...) après mai 2002 et...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jean-648 le vendredi 3 mai 2013 à 08:01

    noaction éliminé.

  • kelbelom le jeudi 2 mai 2013 à 23:53

    A noter qu'aucune enquête administrative ou autre n'a été ouverte envers Cahuzac quand médiapart a lancé le débat ... vous avez dit bizarre ??? on ne va pas se taquiner "entre amis".

  • Georg47 le jeudi 2 mai 2013 à 22:31

    ET ce bon Mr Valls ouvre-t'il une enquête sur l'acht de l'appartement à 7 millions d'euro par Thomas FABIUS ? d'où vient l'argent ?Un prêt avec caution du père ? comment peutil cautionner pour 7 millions alors qu'il déclare un patrimoine de 6 millions ????

  • M2895393 le jeudi 2 mai 2013 à 22:16

    Mr Gueant ferait mieux de faire comme Mr Cahuzac ce serait plus propre que ces mensonges qui n tiennent pas debout ., le premier des flics au ballon , quel spectacle surtout que il sera bien cuisine ,