Primes en liquide: 30 mois avec sursis requis contre Guéant

le
1

Une peine de 30 mois de prison avec sursis, 75.000 euros d'amende et cinq ans d'interdiction des droits civils et civiques a été requise mercredi 7 octobre à l'encontre de Claude Guéant au procès des primes en liquide du ministère de l'Intérieur. Durée: 00:44

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • hema769 le mercredi 7 oct 2015 à 16:30

    La rac.aille s'en sort bien Quand je pense qu'une caisserie vient 'être licencié sans indemnité pour avoir pris 4 yaourts dans la poubelle du magasin ou elle travaillait