Prime d'activité : près de 200.000 étudiants et apprentis y auront droit

le
4
Prime d'activité : près de 200.000 étudiants et apprentis y auront droit
Prime d'activité : près de 200.000 étudiants et apprentis y auront droit

La prime d'activité sera finalement «élargie» aux étudiants salariés et aux apprentis touchant au moins 0,8 Smic, soit un salaire brut de 1165 € par mois et de 900 € nets mensuels, a annoncé mercredi la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine. Cette extension, qu'avait laissé entrevoir François Hollande lors de son entretien sur Canal + dimanche dernier, «ne doit pas» léser significativement les autres bénéficiaires, a précisé la ministre.

En l'état actuel, le projet de loi sur le dialogue social prévoit que la prime d'activité, qui regroupera dès 2016 la prime pour l'emploi et le RSA-activité, est ouverte à tous les actifs majeurs, mais pas aux apprentis ni aux étudiants salariés.

«Le président de la République a souhaité clairement que ce dispositif puisse bénéficier aux jeunes qui travaillent quel que soit leur statut», a rappelé la ministre lors d'une conférence de presse après le Conseil des ministres au cours duquel le projet a été présenté. «C'est la raison pour laquelle la prime d'activité sera élargie, par voie d'amendement gouvernemental présenté à l'Assemblée nationale, aux apprentis et aux étudiants qui travaillent dans des conditions qui leur permettent d'obtenir une rémunération au moins égale à 0,8 Smic», a-t-elle indiqué.

Habiller Pierre sans déshabiller Paul

Le gouvernement est «en train d'affiner les évaluations du nombre de bénéficiaires supplémentaires, qui devrait être de l'ordre de 200.000 personnes, environ 100.000 étudiants et 80.000 apprentis», a-t-elle poursuivi.

Mais, Mme Touraine l'assure, l'intégration des étudiants et des apprentis «ne doit pas se traduire par une réduction significative de la prime versée aux autres actifs», même si l'enveloppe prévue d'environ 4 milliards d'euros par an ne devrait pas bouger. «Le montant des primes tel qu'il a été présenté, s'il doit varier, ne variera que marginalement», a-t-elle insisté.Selon une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bupaya le mercredi 22 avr 2015 à 18:27

    Et pourquoi pas aussi aux "sans papiers" ? Comme ca ils relanceront l'économie !!! Mais pour cela il faudrait qu'ils dépensent en France leurs Euro/Francs sans pouvoir les dépenser ailleurs.

  • patr2611 le mercredi 22 avr 2015 à 18:23

    De plus en plus un pays d'assistés PAUVRE FRANCE et on donne le pouvoir a ce genre de personnes qui n'arrêtent pas de donner

  • bupaya le mercredi 22 avr 2015 à 18:12

    Les politiques ne s'arretent jamais ... IL FAUT EN FINIR AVEC LES "UZINES A GAZ" pourplaire au (voire plutôt à certains ou catégorie de) gens!!!!!!!!!C'est de pire en pire.. On va finir comme la Grèce .

  • M8252219 le mercredi 22 avr 2015 à 18:06

    Dépenser l'argent qu'on a pas, c'est pas bien, réduire"à la marche " l'aide à ceux qui n'ont pas beaucoup c'est pas mieux.Tant que les privilégiés ÉLUS,DÉLÉGUÉS SYNDICAUX,SALARIÉS À STATUTS ET RÉGIMES SPÉCIAUX, HAUTS FONCTIONNAIRES ET FONCTIONNAIRES, videront les caisses de l'état et du privé aucune amélioration de l'économie française n'est possible; le chômage et le déficit publique resteront endémiques.