Prime aux salariés : Lagarde contre tout montant forcé

le
0
La ministre de l'Économie souhaite que le montant de la prime «exceptionnelle» proposée par François Baroin soit négociée entre les patrons et les représentants des salariés

Ce lundi, la ministre de l'Economie et des Finances a déclaré sur LCI qu'elle n'était pas favorable au «caractère obligatoire» du montant du projet de prime «exceptionnelle» aux salariés des entreprises qui versent des dividendes. Elle indique plutôt réfléchir à «un mécanisme d'exonération de charges sociales» pour que les entreprises puissent distribuer ces enveloppes à leurs salariés. Pour la pensionnaire de Bercy, pas question non plus que le gouvernement impose la mesure de manière unilatérale. D'après elle, il est «très important que les montants, les modalités, la façon dont tout cela s‘organise soit négocié entre d'une part les patrons, et d'autre part les représentants des salariés».

Quant au montant de la prime, celui-ci doit être considéré, selon la ministre de l'Economie, comme le plafond jusqu'auquel l'Etat fera des exonérations de charge. Par ailleurs, celles-ci ne porteraient que sur les primes effectivement versées, a-t-elle précisé,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant