Prime aux salariés : la proposition Dassault

le
0
Le sénateur souhaite que les entreprises de plus de cinquante salariés aient le choix entre accorder la prime telle qu'elle est prévue et augmenter de 20% la réserve légale de participation.

Serge Dassault*, sénateur UMP de l'Essonne, est intervenu mardi à la Haute Assemblée sur la question de la prime aux salariés, d'un montant initialement évalué à 1.000 euros, que le gouvernement souhaite voir verser dans les entreprises de plus de 50 personnes. Le doyen du Sénat a estimé que «le problème lié au partage des augmentations de richesses avec les salariés ne peut pas être correctement réglé par la distribution d'une prime attribuée uniquement en cas d'augmentation des dividendes, et non liée à la variation des profits».

Pour Serge Dassault, le dispositif retenu par le gouvernement présente l'inconvénient de subordonner la prime à la décision des actionnaires de distribuer plus de dividendes. Si les dividendes ne sont pas augmentés, a argumenté le sénateur UMP de l'Essonne, «les salariés n'ont rien».

La réponse de Xavier Bertrand

«Ce que les salariés souhaitent, a-t-il poursuivi, c'est une augmentation substantielle de leur réserve de par

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant