Primaires PS : Royal se singularise encore

le
0
L'ex-candidate a contesté l'idée d'un accord préalable avec Aubry et Strauss-Kahn.

Finalement, il n'y a pas de pacte au PS entre Martine Aubry, Dominique Strauss-Kahn et Ségolène Royal. Enfin, si... mais pas tel que décrit par la première secrétaire. Mercredi soir sur France 2, Aubry avait assuré que Strauss-Kahn, Royal et elle-même présenteraient «une candidature véritablement ensemble, c'est-à-dire pas l'un contre l'autre ou l'une contre l'autre». Seulement voilà, après avoir provoqué la colère des outsiders, François Hollande en tête, c'est désormais au tour de l'ex-candidate d'émettre des doutes.

«Il y a eu ambiguïté dans ce qui a été dit, à savoir qu'on se mettrait d'accord entre nous avant les primaires. Non», a affirmé vendredi Ségolène Royal. «Personne ne s'interdit d'être candidat aux primaires, y compris moi», a-t-elle assuré avant d'asséner: «Je n'irai pas dans un dispositif qui empêcherait les primaires pour une quelconque raison de confort personnel.» Dans l'entourage de l'ex-candidate, on assure qu'il ne s'agit

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant