Primaires PS : «Nous sommes en train de décevoir»

le
0
Le président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Michel Vauzelle, appelle son parti à renoncer à ce scrutin. Il critique également la frénésie médiatico-politique entourant Dominique Strauss-Kahn.

Le Parti socialiste doit «renoncer» à ses primaires. C'est la posture plutôt rare au sein du parti - adoptée par le président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca) et ancien ministre socialiste, Michel Vauzelle. «Il faut que le PS soit le premier à faire le geste d'éliminer l'idée de ces primaires qui pourraient être dévastatrices», assure l'ancien garde des Sceaux dans une interview au Journal du dimanche.

Au départ, l'idée des primaires était «bonne» selon lui, mais la condition était qu'elle «aboutisse à un candidat unique de la gauche, comme en 1981» (année de l'élection de François Mitterrand à l'Elysée, ndlr). «Or ce n'est pas le cas», note Michel Vauzelle pour qui «cette bataille risque d'être fatale puisqu'elle va diviser non seulement la gauche, mais aussi le PS à la veille des élections». A la place, Michel Vauzelle recommande de «convoquer un congrès extraordinaire». «A cette occasion, nous désignerons notre candid

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant