Primaires : le PS veut éviter «le match de catch»

le
0
Les socialistes, qui ne veulent pas reproduire les erreurs des primaires de 2006, réfléchissent à une nouvelle formule pour choisir leur candidat à la présidentielle.

Les primaires de 2011 ne ressembleront pas aux primaires de 2006. Là-dessus, les socialistes sont d'accord. «On va essayer de tenir compte de ce qui a été fait , explique François Lamy, qui pilote l'organisation. Il faut trouver autre chose que la division comme moteur des primaires.» Cruel rappel de l'affrontement entre Ségolène Royal et ses adversaires d'alors, Dominique Strauss-Kahn et Laurent Fabius.Dans le huis clos du Cnop, le Comité national d'organisation des primaires, les experts de la cuisine socialiste débattent des modalités opérationnelles. Mais les ultimes arbitrages seront rendus par les candidats, en juillet. «Auparavant, on va essayer de fixer un cadre qui fasse consensus», explique François Lamy. Dans l'esprit de la direction du PS, les primaires «ouvertes» de 2011 doivent constituer le premier acte de la campagne présidentielle. La désignation ne sera pas réservée aux seuls militants.

Les partisans de Dominique Strauss-Kahn rêvent d'en limite

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant