Primaires : «Impossible de prévoir le nombre d'électeurs»

le
0
INTERVIEW - Gael Sliman est directeur général adjoint de l'institut de sondage BVA.

LE FIGARO.- Les sondeurs se sont-ils trompés en prédisant la victoire de Nicolas Hulot ?

Gael SLIMAN. - Les sondages n'ont pas annoncé la victoire de Nicolas Hulot. Ils reflétaient son extraordinaire popularité auprès des centaines de milliers de sympathisants écologistes. Si cette population peu politisée et sensible à l'ouverture qu'incarnait Hulot avait voté, elle l'aurait sans doute choisi. Mais le corps électoral de la primaire des Verts était réduit à une trentaine de milliers de militants orthodoxes et très politisés.

Les sondages notaient une fragilité d'Hulot, dès lors que les choses commençaient à devenir plus sérieuses. Il était beaucoup plus populaire que Joly, mais son avantage sur elle devenait très faible sur les intentions de vote à la présidentielle.

Un tel scénario est-il possible au PS ?

Ce serait beaucoup plus surprenant, car, dans le cas de la primaire socialiste, le corps électoral est beaucoup plus ouvert. Il y a un potentiel tr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant