Primaires américaines : Trump lance une grande offensive de spots télévisés

le , mis à jour à 08:07
0
Primaires américaines : Trump lance une grande offensive de spots télévisés
Primaires américaines : Trump lance une grande offensive de spots télévisés

Il faut s'attendre à de nouvelles polémiques et de nouveaux propos provocants. Donald Trump, largement en tête des sondages dans la course à l'investiture républicaine pour l'élection présidentielle américaine de 2016, va en effet lancer une grande campagne de spots télévisés.

Pour cette nouvelle offensive, le milliardaire de 69 ans est prêt à débourser beaucoup d'argent et ne le cache pas. «Je vais dépenser un minimum de 2 millions de dollars par semaine, et peut-être nettement plus que cela», s'est-il vanté devant la presse dans son avion avant un meeting dans l'Iowa, un Etat du Midwest.

Jusqu'à présent, Donald Trump n'avait pas trop dépensé d'argent en spots télévisés, mais il modifie sa stratégie à l'approche des premiers votes des primaires républicaines. Ses polémiques régulières lui ont permis de dominer très largement ses adversaires, sans dépenser aucun des 35 millions de dollars qu'il avait prévu d'utiliser avant le 1er janvier. «Je suis fier du fait que c'est moi qui peux dépenser le moins, a-t-il expliqué. Mais honnêtement, je ne veux prendre aucun risque».

My campaign for president is $35,000,000 under budget, I have spent very little (and am in 1st place).Now I will spend big in Iowa/N.H./S.C.— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) December 29, 2015

Les thèmes que l'homme d'affaires comptent évoquer dans ses spots sont déjà ceux qu'il a affectionnés dans les débats : la question des frontières, le commerce, la lutte contre les extrémistes de l'organisation Etat islamique (EI) et la sécurité nationale. Après les attentats de Paris, Donald Trump a notamment tenu des propos antimusulmans qui ont choqué aux Etats-Unis et dans le monde entier -il a affirmé qu'il imposerait «l'arrêt total de l'entrée des musulmans aux Etats-Unis»- mais qui n'ont pas fragilisé sa cote dans les sondages. 

La vaste offensive télévisée sera lancée dans l'Iowa, le New Hampshire et le Nevada. C'est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant