Primaires américaines : les candidats républicains remisent les insultes et renouent avec le sérieux

le
0
Les candidats à linvestiture républicaine Marco Rubio, Ted Cruz, Donald Trump et John Kasich lors du débat organisé en Floride par CNN le 10 mars.
Les candidats à linvestiture républicaine Marco Rubio, Ted Cruz, Donald Trump et John Kasich lors du débat organisé en Floride par CNN le 10 mars.

Un douzième débat républicain était organisé par CNN, cinq jours avant les primaires décisives qui se tiendront en Floride et dans l’Ohio.

Les candidats républicains ont renoué avec la civilité, jeudi 10 mars au soir, lors du douzième débat organisé en Floride par CNN cinq jours avant les primaires décisives qui se tiendront dans le Sunshine State et dans l’Ohio. Il s’agit des terres d’élection du sénateur Marco Rubio et du gouverneur John Kasich. Une défaite signifiera en effet pour eux la fin de leurs espoirs.

Les mêlées furieuses qu’étaient devenus les débats précédents se sont interrompues faute de combattants. M. Rubio, qui avait multiplié les outrances dans l’espoir de déstabiliser le favori, le magnat de l’immobilier Donald Trump, n’a pu que constater l’échec de sa stratégie lors des primaires organisées le 5 et le 8 mars. Il a donc renoué avec l’optimisme de son début de campagne, opposant les arguments de la raison à ceux de l’estomac avancés par le milliardaire. Ce dernier, qui se voit déjà investi par le Parti républicain, s’est efforcé de son côté de se montrer rassembleur. « Je n’arrive pas à le croire, tout cela est très courtois », s’est-il même exclamé.

Lorsque M. Trump a moqué « le politiquement correct » dont seraient prisonniers les responsables politiques classiques, M. Rubio a aussitôt rétorqué avec la fluidité qui l’avait longtemps caractérisé : « Être politiquement correct ne m’intéresse pas. Ce qui m’intéresse, c’est d’être correct ». Il a également invité à la mesure lorsque M. Trump a une nouvelle fois exprimé une méfiance sans nuances vis-à-vis « d’une grande partie des musulmans...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant