Primaires américaines : le moment des adieux

le
0
Ted Cruz embrasse son père Rafael Cruz et sa femme Heidi Cruz lors de l'annonce de sa "suspension" à Indianapolis le 3 mai 2016.
Ted Cruz embrasse son père Rafael Cruz et sa femme Heidi Cruz lors de l'annonce de sa "suspension" à Indianapolis le 3 mai 2016.

Et à la fin, il n’en reste qu’un. Mais avant, les candidats malheureux doivent accepter la défaite. De Ted Cruz à John Kasich, à chacun sa méthode parmi les républicains.

C’est un instant de voyeur. Celui où un candidat ou une candidate s’avance pour une ultime mise à nue : la reconnaissance de son échec. Les Américains ont, pour atténuer sa violence, un faux-ami pour le désigner. Il n’est pas question d’abandon ni de renoncement, mais de « suspension ». Un peu comme si la chute de l’intéressé ralentissait pendant quelques heures avant le point d’impact, pour donner au vaincu le temps de licencier dignement son équipe de campagne, de remercier les donateurs pour leur investissement inutile, ainsi que tous les bénévoles sans lesquels le fiasco n’aurait pas pu avoir lieu.

La richesse du banc républicain pour cette course à l’investiture (seize hommes et une femme), a démultiplié ces instants de télévision. Lorsque la famille d’un prétendant est disposée de part et d’autre du podium, un soir de défaite, devant des supporteurs dopés aux « j’irai jusqu’au bout » ou, mieux encore, aux « nous irons jusqu’au bout », le voyeur sait que son instant est sur le point d’arriver.

Se présente alors un homme ou une femme qui est encore l’objet de toutes les attentions, mais qui sait qu’il va devenir, dans quelques minutes, celui ou celle dont on ne guette plus ni les gestes, ni le regard, ni la parole. Pour rajouter à l’inconfort, il lui faut de surcroît tenir un discours impossible : « Oui, nous pouvons être fiers de notre campagne, oui nous avons eu raison, mais non, nous n’avons absolument pas été suivis ».

Ted Cruz, qui a « suspendu » sa campagne le ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant