Primaires américaines : Bernie Sanders freine encore Hillary Clinton

le , mis à jour à 07:57
0
Primaires américaines : Bernie Sanders freine encore Hillary Clinton
Primaires américaines : Bernie Sanders freine encore Hillary Clinton

Deux primaires se déroulaient dans la nuit de mardi à ce mercredi aux Etats-Unis. Dans l'Oregon, Bernie Sanders l'a emporté sur sa rivale démocrate, Hillary Clinton ; dans le Kentucky, les deux candidats font jeu égal. 

Sanders a facilement battu l'ancienne secrétaire d'Etat - équivalent américain du ministre des Affaires étrangères - dans l'Oregon, Etat progressiste de la côte Pacifique, avec 53% des voix selon des résultats partiels. Dans le Kentucky, selon des résultats portant sur 99,9% des bureaux de vote, Clinton a obtenu 46,8% des voix contre 46,3% pour le sénateur du Vermont, soit un écart de moins de 2 000 voix sur plus de 450 000. Les deux candidats devraient donc repartir de cet Etat avec le même nombre de délégués, ceux-ci étant répartis à la proportionnelle.

Sanders «en course jusqu'au dernier bulletin de vote»

Bernie Sanders retarde donc encore un peu plus l'obtention par Hillary Clinton du nombre de délégués nécessaires pour être officiellement investie candidate du parti démocrate à la prochaine élection présidentielle américaine du mois de novembre. Elle qui a passé cinq jours à faire campagne dans le Kentucky ne peut donc toujours pas concentrer ses attaques contre le futur candidat républicain, Donald Trump, empêtrée qu'elle est dans des primaires à rallonge.

«Nous resterons en course jusqu'au dernier bulletin de vote !» a d'ailleurs proclamé Bernie Sanders, en Californie, où les primaires se déroulent le 7 juin. Plusieurs experts estiment que son retard en nombre de délégués est pourtant insurmontable. «Je crois que nous gagnerons ici, en Californie», a ajouté Sanders, alors que cet Etat est un des plus gros pourvoyeurs de délégués. 

Mathématiquement, Clinton n'avait pas besoin de victoires mardi. Même si elle perdait toutes les consultations restantes jusqu'au 14 juin, elle continuerait à récolter suffisamment de délégués pour atteindre la majorité requise de 2 383. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant