Primaire UMP : Alain Juppé ou la stratégie de la tortue

le
1
Primaire UMP : Alain Juppé ou la stratégie de la tortue
Primaire UMP : Alain Juppé ou la stratégie de la tortue

« Jupppé, c'est Balladur. On sait ce que ça donne ! » grince Nicolas Sarkozy. L'ancien président n'est pas seul à penser que les sondages canons de son rival sont son talon d'Achille. « Il ne peut que se casser la gueule », constate un pilier de l'UMP. « Il est prisonnier des sondages. Ils sont tellement hauts qu'il ne bouge plus une oreille ! » raille un ancien ministre. C'est bien ce qui tracasse certains soutiens du maire de Bordeaux, qui s'inquiètent de le voir s'assoupir sur son matelas sondagier et le pressent de passer à l'assaut contre le bulldozer Sarkozy. « Plus il attend, plus ce sera difficile », maugrée l'un. Qu'ils se rassurent : Juppé est déterminé. « Je n'ai rien à perdre ! » répète-t-il en petit comité. Plus roué qu'on le croit, celui qui a fait ses classes auprès de Jacques Chirac, grand requin de la politique, sait que la primaire est une course de fond. « Il ferait une connerie absolue en sortant du bois ! Son seul problème, cette année, c'est de passer à travers les gouttes jusqu'aux régionales. La primaire commencera après », tranche un vieux copain. Le maire de Bordeaux maîtrise donc son tempo. Son programme pour 2015 ? Continuer à labourer le terrain, à la Chirac, après une quinzaine de déplacements depuis janvier. Il compte aussi déployer son projet en publiant quatre livres, dont le premier, fin août, sur l'éducation. Avec en point d'orgue un ouvrage plus « perso », en septembre 2016, peu avant la primaire.

Tiendra-t-il tout ce temps sans tomber dans le piège de Sarkozy ? Le patron de l'UMP, qui joue au rassembleur, n'attend qu'une chose : qu'il craque et l'attaque. L'ancien Premier ministre n'a-t-il pas dérapé il y a peu ? A un étudiant qui lui demandait comment il baptiserait son chien s'il accédait à l'Elysée, l'homme de Bordeaux a répondu : « Je ne sais pas... Nico ? » « C'est un jeu dangereux, il apparaît parfois comme le diviseur », met en garde l'un de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6929732 le lundi 25 mai 2015 à 16:15

    Je pense que Alain Juppé est la personnalité de la droite la mieux placé pour être élu président.Il a toutes les qualités d'un bon président; Il est posé, calme, rassembleur et clairvoyant.Sarkozy avait trahi la droite. Il est le responsable de sa non réélection, on avait voté pour Hollande pas pour Hollande, mais contre Sarkozy. Tous Sauf Sarkozy