Primaire : quand l'équipe Fillon diffuse un tract anti-fraude

le , mis à jour le
0
François Fillon, candidat à la primaire de la droite.
François Fillon, candidat à la primaire de la droite.

Les images avaient marqué. Celles d'une famille déchirée. Celles d'un comptage interminable. Celles de deux leaders politiques qui revendiquent, farauds, leur victoire. À cinq jours du premier tour de la primaire, la droite ne veut pas d'un remake du psychodrame de la bataille de 2012. François Fillon en tète. Celui qui s'estime floué lors de la bataille de la présidence de l'UMP souhaite armer ses équipes pour faire face et éviter une nouvelle déconvenue. Vidéos, e-conférences ou mémo anti-fraude tout a été pensé.

Pas de pause déjeuner, surveillance des mines de crayon

« Hélas nous avons l'expérience en 2012 d'une élection qui a donné lieu à une triche, à une fraude massive au détriment de François Fillon. Cette fraude doit nous servir de leçon parce qu'elle peut se reproduire », explique dans une vidéo que s'est procuré RTL, Patrick Stefanini, directeur de campagne de l'homme qui monte dans les sondages. La vigilance est de mise. Des cours sur Internet sont dispensés depuis ce lundi. Alors que se profilent le dernier débat et le premier tour du scrutin ? plus de 10 000 bureaux de vote ont été déployés sur le territoire ?, le tract anti-fraude des hillonistes compte plusieurs extraits atypiques et révélateurs d'une certaine paranoïa.

Ainsi, on peut y lire : « Attention aux mines de crayon sous l'ongle destinées à dégrader certains bulletins de vote au moment du dépouillement pour...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant