Primaire PS : «Une surprise est toujours possible»

le
0
INTERVIEW - Pour Bruno Jeanbart, directeur général adjoint d'Opinionway, l'intérêt pour la primaire socialiste «va continuer à baisser» dans les prochaines semaines.

Les sondages sur la primaire peuvent-ils être fiables dans la mesure où ce scrutin n'a aucun précédent ?

Les critiques sont en partie infondées car on retrouve avec la primaire du PS le même mécanisme qu'avec une élection nationale où il y a des abstentionnistes. En outre, lorsque l'on regarde les écarts entre les intentions de vote des sympathisants et celles des électeurs potentiels, si les niveaux sont différents, la tendance reste la même. Mais il est vrai que cette primaire est une première et que nous n'avons pas de références dans le passé pour cerner les électeurs qui vont aller voter.

Peut-il y avoir une surprise ?

Une surprise est toujours possible par rapport à ce que l'on mesure aujourd'hui. Mais, si tel devait être le cas, nous la verrions se dessiner. Peut-être y aura-t-il des niveaux différents à l'arrivée mais la tendance reste la même. S'il y a surprise, ce pourrait être lié par exemple au niveau de François Hollande et à la question

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant