Primaire PS : les écolos ne veulent pas se mouiller

le
0
Pour ne pas trancher entre les deux candidats, Cohn-Bendit propose de cloner Aubry et Hollande.

Pas facile d'être un élu écolo et de porter un message spécifique quand les médias tournent en boucle sur la primaire des socialistes. Mais sans doute est-ce là l'ordinaire des petites forces d'appoint. Celui d'avoir, au milieu de la fratrie, à se prononcer pour le grand frère préféré de 2012: François Hollande ou Martine Aubry.

La direction du parti écologiste, Europe Écologie-Les Verts (EELV), a beau répéter sur les tous les tons être neutre, rien n'y fait. La pression médiatique est là, puissante, à lui demander sans cesse de se positionner pour l'un ou l'autre des deux finalistes de la primaire socialiste. Alors, avec plus ou moins de bonheur, les élus écologistes cherchent des astuces pour ménager leurs chances d'obtenir pour la suite le meilleur partenariat possible avec celui, du député de Corrèze ou de la maire de Lille, qui sera désigné. Cela s'appelle ne pas hypothéquer l'avenir. Cela s'appelle aussi ne pas se mouiller.

Dans son genre, iconoclas

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant