Primaire PS à Marseille : qui sont les finalistes, Ghali et Mennucci

le
5
Primaire PS à Marseille : qui sont les finalistes, Ghali et Mennucci
Primaire PS à Marseille : qui sont les finalistes, Ghali et Mennucci

Ce sera donc la sénatrice-maire du 8e secteur (quartiers nord, XVe et XVIe arrondissements) contre le député-maire du Ier (centre-ville, Ier et VIIe arrondissements). L'élue au franc-parler et talons hauts contre le «géant» (1,85 m pour une bonne centaine de kilos) «fort en gueule». L'«orpheline» contre «Ségolin». Samia Ghali (25,25% des voix) et Patrick Mennucci (20,65%) ont raflé la mise, dimanche, lors du premier tour de la primaire en vue des municipales de 2014 à Marseille (Bouches-du-Rhône). Qui sont ces deux Marseillais au caractère bien trempé qui s'affronteront dimanche, lors du second tour ? Portraits croisés.

«Issus des quartiers nord» «J'étais pour que l'un des deux soit au deuxième tour, car je pensais qu'il fallait que cette France que représentent Samia Ghali et Patrick Mennucci soit présente dans cette élection.» Pourquoi un tel commentaire, ce lundi matin, du député PS de Paris, Jean-Christophe Cambadélis ? Les deux finalistes de la primaire marseillaise sont «issus des quartiers nord».

S'il est désormais à la tête d'un secteur de centre-ville, tendance bobo, Patrick Mennucci, 58 ans, petit-fils d'immigrés italiens, est né à la Cabucelle. Un quartier populaire de la cité phocéenne, celui «des Italiens», dont il garde non pas la langue - celle «de la misère» disait son père - mais un coeur à gauche.

Les quartiers nord, Samia Ghali en a fait sa marque de fabrique. Si la sénatrice vit dorénavant dans le bien plus chic sud de la ville, elle reste aux yeux de beaucoup une enfant des quartiers populaires (elle est maire des XVe et XVIe arrondissements). Ces quartiers, l'élue de 45 ans, y a grandi dans la «misère». À l'âge de six mois, elle échappe de peu à la mort pour cause de malnutrition. Elevée par ses grands-parents, des immigrés algériens, dans la cité Bassens on la surnomme «Letema», «soit, en arabe, l'orpheline», raconte-t-elle dans son autobiographie «La ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • s.thual le lundi 14 oct 2013 à 15:13

    la betise regne ca oui !

  • M1343167 le lundi 14 oct 2013 à 15:07

    Seulement 5000 votants malgrès toutes les magouilles pour inviter et faire voter les quartiers pouraves... elle est belle cette gauche, et dire que la ministre du président Hollande c'est prise une porte dans la tronche... bel échec de sa politique, et je ne parle même pas De BRIGNOLES, ou la gauche c'est fait totalement laminée dès le 1er tour... wait and see, it's just a beginner...

  • M1961G le lundi 14 oct 2013 à 14:50

    le ps ne peut que gagner des primaires après 18 mois de règne .le ps n'existera plus en 2014 après les municipales .

  • M2280901 le lundi 14 oct 2013 à 14:23

    des membres d'un parti à l'agonie

  • M2683479 le lundi 14 oct 2013 à 14:19

    la réponse est dans la question !!