Primaire: Poisson soutient Fillon

le , mis à jour à 15:30
14
Jean-Frédéric Poisson (g) et François Fillon, lors du premier débat TV de la primaire de la droite, le 13 octobre 2016 à La Plaine-Saint-Denis ( POOL/AFP/Archives / Martin BUREAU )
Jean-Frédéric Poisson (g) et François Fillon, lors du premier débat TV de la primaire de la droite, le 13 octobre 2016 à La Plaine-Saint-Denis ( POOL/AFP/Archives / Martin BUREAU )

Jean-Frédéric Poisson, président du Parti chrétien-démocrate (PCD), a apporté mardi son soutien à François Fillon (LR) pour le second tour de la primaire de la droite, au nom de "la politique familiale et de l'accueil de la vie".

M. Poisson, qui a obtenu 1,5% des voix au premier tour de la primaire de la droite, a rappelé dans une interview au Figaro que le sens de son engagement "était de porter un projet de convictions, axé sur les racines chrétiennes de la France, les fragilités humaines et l’État-nation".

Le député des Yvelines a expliqué au quotidien avoir demandé au grand vainqueur du premier tour, crédité de 44% des voix, "de s'engager clairement sur: la politique familiale et l'accueil de la vie, l'éducation et notamment la libération du choix des écoles par les parents, la lutte contre la pauvreté, le dialogue social et le service national"

"Sur ces cinq sujets, j'ai reçu de François Fillon, une lettre qui, de mon point de vue, vaut engagement et possibilités de travailler ensemble", a-t-il assuré.

Dans sa réponse, reproduite par Le Figaro, M. Fillon assure au président du PCD qu'il "partage totalement" sa "volonté de replacer la politique familiale et l'accueil de la vie au cœur des politiques publiques".

"Je suis, en outre, particulièrement attaché à la liberté de l'enseignement et donc au libre choix par les parents de l'école de leurs enfants", a également confirmé M. Fillon, qui affrontera dimanche le maire de Bordeaux Alain Juppé (LR).

"J'ai toujours dit que le projet d'Alain Juppé était extrêmement technocratique, fondé sur l'idée d'une France multiculturelle que je refuse, et très fédéraliste, pour ne pas dire mondialiste, sur le plan économique", a déclaré de son côté M. Poisson.

Revenant sur sa propre campagne et son modeste score, le sixième (sur sept) du premier tour a concédé qu'il l'aurait "évidemment préféré supérieur".

"Le vote utile a raboté les scores des quatre candidats qui n'étaient pas en situation de faire valoir une expérience de l’État", a-t-il analysé, les trois premiers ayant été Premier ministre ou, dans le cas de Nicolas Sarkozy, éliminé au 1er tour, président de la République.

"Je peux affirmer, sans hésitation, que ce score est pour moi un plancher et non pas un plafond", a-t-il poursuivi.

"Le président du PCD jouit désormais d'une notoriété considérable, acquise en quelques semaines. Nous avons montré que notre projet tenait la route et qu'il était porté avec autant d'énergie et de hauteur de vue que les autres candidats. Nous sommes entrés sur la scène politique", a-t-il conclu.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1903733 il y a 2 semaines

    Comme un poisson dans l'eau

  • aiki41 il y a 2 semaines

    M825, il y a deux catégories de personnes : ceux qui tiennent le pistolet et ceux qui creusent.

  • bobded il y a 2 semaines

    juppé va se prendre une claque monumentale

  • acharbi1 il y a 2 semaines

    Un emploi supprimé dans la fonction publique ,c'est un emploi et demie gagné dans le privé

  • M8587219 il y a 2 semaines

    C'est toujours mieux que filer ses voix au FN

  • brugere4 il y a 2 semaines

    Que ce soit Fillon au mieux ou Juppé au pire nous serons enfin débarassés de ces socialistes qui nous ont ruiné ,qui ont détruits la productivité uniquement en voulant favoriser la classe sociale qui les a porté au pouvoir La France est malade de ses fonctionnaires et de son étatisme Vouloir faire croire que la réduction du nombre de fonc touchera la police ou la santé est un mensonge de plus des socialistes

  • aguir666 il y a 2 semaines

    Candidats aigris, citoyens aigris, programme sans ambitions... La véritable avancée commence par une pleine conscience. Là, je vois rien de viable... Je suis pour un épanouissement de l'individu dans la société et non pas un citoyen dans l'état devenant le jouet au profit de politiciens qui ne pensent qu'à eux !

  • g.joly1 il y a 2 semaines

    A commencer par le FN.

  • franck8 il y a 2 semaines

    Décidément, Fillon candidat de la droite, c'est du pain bénit pour la gauche.

  • isacarno il y a 2 semaines

    quand l'absentéïsme et les emplois fictifs au parlement européen seront jugés? alors on pourra penser à une avancée sociale...