Primaire : NKM drague un élu FN, qui la recale

le
0
Il manque à Nathalie Kosciusko-Morizet quelques parrainages pour pouvoir s'aligner à la primaire de la droite. Image d'illustration.
Il manque à Nathalie Kosciusko-Morizet quelques parrainages pour pouvoir s'aligner à la primaire de la droite. Image d'illustration.

C'est une course contre la montre. Entre espérance et inquiétude. Le 9 septembre prochain, on connaîtra les candidats qualifiés pour la primaire de la droite. Si pour Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire ou encore François Fillon, l'échéance est attendue avec quiétude, pour d'autres, le temps commence à presser. C'est le cas de Nathalie Kosciusko-Morizet. En retard dans ses parrainages, l'ancienne ministre de l'Écologie cherche tous azimuts. Même du côté du FN...

« Désolé »

Ainsi, Steeve Briois, maire frontiste d'Hénin-Beaumont, a publié sur son compte Twitter un mail qu'il a reçu de la candidate malheureuse à la Mairie de Paris en 2014. Dans son courriel, elle demande un soutien « pour y représenter une sensibilité politique faite de modernité et éprise de liberté ». « On peut partager ou pas cette sensibilité, mais cette voix doit pouvoir être entendue », poursuit-elle dans son mail envoyé. Sur le réseau social, ce proche de Marine Le Pen répond à Kosciusko-Morizet : « Chère NKM, 'malheureusement', je soutiens une autre candidate à la présidentielle. Désolé ! » Il termine par un smiley.

Démenti de NKM

Si le mail semble automatique et envoyé à de nombreux élus en France, on peut s'étonner que NKM fasse appel à des maires frontistes alors qu'en 2011, elle...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant