Primaire : Nicolas Sarkozy désavoué par la Haute Autorité

le
5
Nicolas Sarkozy au conseil national des Républicains le 14 février.
Nicolas Sarkozy au conseil national des Républicains le 14 février.

L’instance chargée du bon déroulement de la primaire à droite a contesté, mercredi 4 mai, une initiative du président des Républicains sur le vote des Français de l’étranger.

C’est le premier gros accroc dans l’organisation de la primaire à droite pour la présidentielle, qui se déroulait jusque-là de manière plutôt consensuelle. La Haute Autorité, chargée du bon déroulement du scrutin des 20 et 27 novembre, a ouvertement contesté, mercredi 4 mai, une initiative du président du parti Les Républicains (LR), Nicolas Sarkozy. Le motif du désaccord ? La veille, ce dernier a fait voter à la surprise générale et en l’absence de ses principaux rivaux – Alain Juppé, François Fillon et Bruno Le Maire – une modification des règles de la primaire concernant les Français de l’étranger, qui sont près de 1,2 million inscrits sur les listes électorales consulaires.

Alors qu’un consensus entre tous les candidats avait été trouvé pour permettre aux expatriés de voter par Internet – ce qui était d’ailleurs prévu dans le Guide électoral de la primaire diffusé le 22 avril –, M. Sarkozy a finalement exigé au dernier moment qu’ils se prononcent par papier. Et a fait approuver cette décision par le bureau politique de son parti. Dénonçant « un coup de force », ses rivaux ont crié au scandale et ont saisi la Haute Autorité pour tenter de faire invalider la manœuvre de M. Sarkozy, au motif que les difficultés matérielles inhérentes à un vote papier empêcheraient de facto les Français de l’étranger de participer à la primaire.

« Un vote papier est ingérable » Cette instance indépendante, présidée par la juriste Anne Levade, leur a donné raison en confirmant dans un comm...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mucius il y a 7 mois

    Toujours cette mentalité de tricheur, d'individu sans foi ni loi qui ressort régulièrement...

  • solo92 il y a 7 mois

    Étant sur de perdre il favorise le vote papier pour mieux en contrôler les résultats On le connaît et personne ne veut plus de lui

  • M4189758 il y a 7 mois

    JPi - Vouloir être président et favoriser la paperasse ???

  • phili646 il y a 7 mois

    Il est dans la nasse et n'est pas prêt dans sortir !!!

  • phili646 il y a 7 mois

    Paul Bismuth ne sait plus comment renverser la vapeur, Sa cote de popularité est inversement proportionnelle aux casseroles qu'il traine à ses basques. Pauvre Nicolas !!!!