Primaire : le candidat radical s'indigne des méthodes du PS

le
0
Le président du Parti radical de gauche Jean-Michel Baylet reproche au parti d'organiser les primaires «dans son coin» alors qu'elles concernent «toute la gauche». Il exige des règles «loyales et impartiales».

Jean-Michel Baylet n'est pas content et il le fait savoir. Dans une interview accordée jeudi au Parisien, le président du Parti radical de gauche et seul candidat non-socialiste à la primaire du PS, s'indigne de la façon dont elles sont organisées. «Je demande (à Harlem Désir, premier secrétaire du PS par intérim, ndlr) d'être respectueux de ses alliés traditionnels et j'exige que les règles du jeu soient loyales et impartiales.» «Depuis le début, le PS organise ces primaires dans son coin, tout se décide Rue de Solférino», regrette-t-il. Or les Français qui y participeront ne veulent pas «rentrer dans des jeux d'appareils dans lesquels le PS se délecte.»

Le sénateur du Tarn-et-Garonne ne comprend pas que le lieutenant d'Aubry puisse réunir tous les candidats «en oubliant comme par hasard celui des radicaux» ou que le parti organise des ateliers pour tous sauf pour lui fin août à l'université d'été de La Rochelle. «Il serait bon qu'il comprenne que ces

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant