Primaire : la mort de la joute politique

le
2
Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, sous le regard de NKM.
Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, sous le regard de NKM.

Chiant. C'est le mot qui vient spontanément à la bouche quand il s'agit de qualifier le "débat" des candidats à la primaire de la droite. Chiant. Pouvait-il en être autrement ? Nous allons devoir nous habituer, plus encore lors d'échanges entre personnes de la même famille, à ce genre de spectacle. Car, ne nous y trompons pas : les choses se sont passées jeudi soir ainsi que les candidats l'ont voulu. Ou plutôt, ceux qui les entourent et qu'on appelle rapidement des communicants ? en fait des rééducateurs.

La règle est stricte et immuable : "Ne sois pas agressif, ne sors pas de l'épure, laisse venir tes adversaires, pose-toi en rassembleur, martèle une seule idée et non plusieurs"... Et voilà comment, en l'espace d'une décennie, le débat politique français, devant les Français, a perdu de son âme. Les jours qui précèdent le "débat", les candidats ne travaillent qu'à la maîtrise de leurs réactions... primaires. Des collaborateurs, lors de simulations, tentent de les provoquer, de les faire sortir d'eux-mêmes. Le c?ur et les tripes doivent être maîtrisés, contenus, qu'ils n'aient surtout pas voix au chapitre, dangereux qu'ils sont. Or le débat, c'est se débattre, vivre, se mouvoir, s'emporter...

La fin des "saines colères"

La pacification démocratique a du bon, à condition qu'elle ne ressemble pas à un salon dans lequel on multiplie les amabilités et les postures au moment de réclamer le pot...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • vmcfb il y a un mois

    "La saine colère". Il ne peut y avoir de saine colère (étymologie est la même que choléra..). Pour les chrétiens , la colère est un des 7 péchés capitaux.. Pour une fois qu'un débat "se tient", que les journalistes font un excellent travail professionnel, on trouve de personnes pour venir critiquer.. évidemment l'audimat en prend un coup.. Les français doivent apprendre à discuter et échanger sereinement.

  • M4189758 il y a un mois

    JPi - Faut-il être agressif pour dire ce que l'on pense ? Vous n'avez entendu qu'une seule idée par candidat ? Il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut rien entendre. Vous avez raison: vous êtes chiants au Point final.