Primaire: Juppé félicite Fillon pour "sa large victoire" et lui apporte son "soutien" pour 2017

le , mis à jour à 22:24
8
Alain Juppé, battu par Alain Fillon à l'issue de la primaire de la droite, le 27 novembre 2016 à Paris ( AFP / Patrick KOVARIK )
Alain Juppé, battu par Alain Fillon à l'issue de la primaire de la droite, le 27 novembre 2016 à Paris ( AFP / Patrick KOVARIK )

Alain Juppé a félicité dimanche soir François Fillon pour "sa large victoire" et lui a apporté son soutien en vue de l'élection présidentielle de 2017, à l'issue du second tour de la primaire lors d'une allocution après les résultats.

L'actuel maire LR de Bordeaux, ému, a également expliqué qu'il allait désormais se "consacrer pleinement" à sa tâche de maire de Bordeaux qui "m'a donné et me donne tant de joie".

"Je félicite François Fillon pour sa large victoire", a-t-il dit , et "j'apporte dès ce soir mon soutien à François Fillon, je lui souhaite bonne chance pour sa campagne présidentielle, et la victoire en mai prochain".

Alain Juppé : une vie politique
Alain Juppé : une vie politique ( AFP / Thomas SAINT-CRICQ )

Expliquant que son propre résultat n'était "pas à la hauteur de (ses) espérances", il a exprimé sa "reconnaissance" à ses électeurs et à ses soutiens.

"Je termine cette campagne comme je l'ai commencé en homme libre, qui n'aura transigé ni avec ce qu'il est est ni avec ce qu'il pense", a-t-il dit. Aux jeunes, il a lancé: "Continuez à porter l'idée de la France que nous avons partagée, une France apaisée et réconciliée".

"Pour apaiser et réconcilier, il faut aussi donner une espérance et mettre sa force au service de la générosité, du respect mutuel, de la justice", a-t-il dit, exhortant aussi à "tendre la main à nos frères européens" et à rester "vigilants pour mettre les révolutions scientifiques et techniques qui vont s'accélérer au service de l'Homme, la seule cause qui vaille".

Achevant son allocution, il a dit "avoir donné 40 ans de sa vie au service de la France et cela ma apporté de grands bonheurs et quelques peines". "Ce soir encore, au risque de vous surprendre, je suis heureux d'avoir parlé aux Français pour leur dire ce que je crois, la tâche qui vous attend est exaltante". "Vous avez de la chance, je vous souhaite bonne chance et je souhaite par dessus tout bonne chance à la France", a-t-il conclu.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • goufio2 il y a une semaine

    Je ne sais pas si l'apport de son soutien à F Fillon est une bonne chose pour ce dernier

  • goufio2 il y a une semaine

    Moi, je me rappelle bien des 500 milliards d'impôts de juillet 1995 etc. C'est drôle mais j'ai l'impression d'avoir plus donné que lui.

  • goufio2 il y a une semaine

    Il dit avoir "donné" 40 ans de sa vie à la France. Combien cela nous a t'il coûté?Ce n'est pas lui qui s'est dépêché de touché sa retraite à 57 ans avant la modification de la loi sur la durée de travail (quel travail par ailleurs a t-il produit?)

  • goufio2 il y a une semaine

    Si :"sa tâche de maire de Bordeaux qui "m'a donné et me donne tant de joie" pourquoi avoir été chercher ailleurs une potentielle élection?

  • serval02 il y a une semaine

    La Suisse a un code du travail de 60 pages et le pleine emplois. Pourquoi ne pas essayer de faire pareil ?

  • g.joly1 il y a une semaine

    Un seul exemple : le Code du travail que Fillon veut quasiment supprimer date de 1909. C'est plus que 100 ans. J'en ai d'autres.

  • bordo il y a une semaine

    M.Joly, allez-y carrément, on est sous Hugues Capet, 100 ans et pourquoi pas mille ?

  • g.joly1 il y a une semaine

    La victoire de la bourgeoisie conservatrice, moisie et ringarde. Un retour en arrière de 100 ans.