Primaire : face à l'hypothèse Valls, comment réagissent les autres candidats ?

le
0
Manuel Valls, Arnaud Montebourg et Benoît Hamon s'affronteront-ils bientôt dans le cadre de la primaire de la gauche ?
Manuel Valls, Arnaud Montebourg et Benoît Hamon s'affronteront-ils bientôt dans le cadre de la primaire de la gauche ?

Certes, à l'heure actuelle, rien n'est officiel. Seulement, lorsque l'on évoque la probable candidature de Manuel Valls avec les autres candidats à la primaire de la gauche ou leur entourage, ceux-ci ont bien du mal à employer le conditionnel. À les entendre, cela semble clair : l'actuel Premier ministre sera bien sûr la ligne de départ de la primaire au soir du 15 décembre prochain, date du dernier jour du dépôt des candidatures.

Mercredi, à la veille du grand renoncement de François Hollande, Michel Sapin était l'invité de LCP et lançait ce qui apparaît, a posteriori, comme un signe annonciateur : « Que les Français considèrent [Manuel Valls] comme un candidat potentiel, ça me paraît parfaitement légitime. (...) Le meilleur porteur du bilan, c'est d'abord le président de la République. Ensuite, il y a un Premier ministre. Le meilleur porteur, en second, c'est le Premier ministre ! S'il est candidat dans le cadre d'un consensus, il devient le premier porteur du bilan et du projet. »

On l'aura compris, pour le ministre de l'Économie, Manuel Valls et François Hollande sont sur la même longueur d'onde, idéologique et programmatique. Mais qu'en disent les autres challengers, en campagne depuis des mois, qui s'étaient fait à l'idée d'affronter le chef de l'État ?

Même ligne, même stratégie

Si l'entourage de Benoît Hamon souffle que l'équipe du candidat se réunira pour évoquer la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant