Primaire de la gauche : une date (décembre) mais encore des blocages

le
0
Primaire de la gauche : une date (décembre) mais encore des blocages
Primaire de la gauche : une date (décembre) mais encore des blocages

En apparence, tout pourrait paraître réglé. Les partis qui appellent à une primaire de la gauche pour désigner le candidat à la présidentielle de 2017 et le PS sont tombés d'accord pour que celle-ci ait lieu la première quinzaine de décembre.

«On préférait octobre, les socialistes voulaient janvier pour laisser du temps à François Hollande, on a fini par trancher pour décembre», explique au Parisien.fr l'écologiste Elliot Lepers, l'un des membres du comité d'organisation de la primaire. Le PS va confirmer ce samedi, lors d'un conseil national, qu'il ne s'oppose pas à ce calendrier.

 

«Nous allons surtout indiquer que nous sommes d'accord pour des primaires à condition que tout le monde s'engage à soutenir le vainqueur», insiste l'un des dirigeants du PS, Christophe Borgel. 

Mais d'autres casse-têtes demeurent, et non des moindres. Le PS doit ainsi encore se mettre d'accord sur un point essentiel : un candidat socialiste à cette primaire doit-il être désigné préalablement ? C'est ce pour quoi militent les proches du président. «S'il y a une primaire de toute la gauche, il doit y avoir une primaire par organisation. Je pense que dans un premier temps le PS aura à choisir le candidat, et pour moi ça ne fait aucun doute que mon candidat à ce moment là ce sera de poursuivre avec le président de la République» a expliqué ce vendredi matin Bruno Le Roux, le patron des députés socialistes sur LCP. Ce processus vise à éviter une multitude de candidatures socialistes.

Evidemment cela créé des tensions en interne, car les frondeurs notamment ne sont pas du tout d'accord avec cette éventualité. «Nous veillons à ce qu'une primaire avec un seul candidat socialiste ça n'existe pas, même dans les rêves de Jean-Christophe Cambadélis», explique le député Christian Paul au Parisien.fr. Selon Christophe Borgel, cette question ne sera pas tranchée ce samedi.

«Hollande est disqualifié», selon le communiste ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant