Primaire de la droite : les clashs du débat

le
0
Nicolas Sarkozy a été attaqué de toutes parts lors du deuxième débat de la primaire de la droite. 
Nicolas Sarkozy a été attaqué de toutes parts lors du deuxième débat de la primaire de la droite. 

La salle Wagram accueille parfois des combats de boxe. Le débat de la primaire de la droite et du centre qui s'y tenait jeudi soir a été le théâtre de nombreux coups en dessous de la ceinture. Il a même à certains moments tourné à l'acharnement contre Nicolas Sarkozy. Il semble que les ministrables Nathalie Kosciusko-Morizet, Bruno Le Maire et Jean-François Copé aient déjà choisi leur camp entre Alain Juppé et l'ancien chef de l'État. De leur côté, les deux favoris se sont relativement épargnés. Ils se sont tout de même tancés par François Bayrou interposé.

Accords du Touquet : Juppé, Le Maire, Copé vs Sakozy

Nicolas Sarkozy s'est fait acculer dès le début du débat : alors que chacun était invité à donner sa position sur la gestion de la crise des migrants, Copé, Juppé et Le Maire ont promis de remettre en cause les accords du Touquet qui placent la frontière avec le Royaume-Uni en France. La présentatrice Ruth Elkrief s'est chargée de rappeler à l'ancien président que c'était lui qui avait négocié et signé ces accords lorsqu'il était ministre de l'Intérieur en 2003. Agacé, ce dernier a précisé : « Ce n'étaient pas les accords du Touquet, mais les accords de Canterbury qui ont été renégociés. » Et de conclure: « Tout le monde n'est pas obligé de connaître...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant