Primaire de la droite : la chasse au Borloo est ouverte

le
0
Jean-Louis Borloo fait languir les candidats qui espèrent son soutien.
Jean-Louis Borloo fait languir les candidats qui espèrent son soutien.

Jean-Louis Borloo est une prise de guerre. Un de ces Pokémons rares que tous les candidats (ou presque) de la primaire de la droite et du centre cherchent à attraper. Avoir l'ancien ministre de l'Environnement ? figure d'un centrisme fort et dont l'image de rassembleur séduit ? dans ses rangs est un luxe dont un candidat Les Républicains à l'Élysée ne saurait se passer. Problème : l'intéressé se fait désirer depuis longtemps et n'est toujours pas près de se prononcer.

« Foutez-moi la paix avec la politique intérieure pour le moment », balance-t-il sèchement dans les colonnes du Parisien

. Jean-Louis Borloo n'a pas le temps, la tête plongée dans la fondation Énergies pour l'Afrique qu'il a fondée. « Ceux qui disent qu'ils ont dîné avec moi, qu'ils m'ont vu, racontent souvent n'importe quoi », fustige-t-il. Ce n'est pas pour autant qu'il se désintéresse de la politique. En 2015, lors d'une rencontre avec Le Point

, il jurait continuer à faire de la politique, mais se refusait à commenter l'actualité. Il n'a pas changé d'avis. Se prononcera-t-il sur la primaire ? Fera-t-il un choix ? « Je m'exprimerai sur les enjeux de la présidentielle », lâche-t-il. Selon un cadre Les Républicains, « il y a très peu de chances pour qu'il donne son soutien bien avant la primaire ». Borloo préfère attendre la fin de la joute et soutenir le vainqueur avant la présidentielle.

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant