Primaire de la droite : l'été bien chargé des candidats

le , mis à jour à 08:06
0
Primaire de la droite : l'été bien chargé des candidats
Primaire de la droite : l'été bien chargé des candidats

« Ça sera physique et violent », prédit Bruno Le Maire. A huit semaines du lancement officiel de la campagne de la primaire à droite, les candidats sont dans les starting-blocks. Entre ceux qui courent encore après les parrainages pour obtenir le ticket d'entrée, et ceux qui pensent déjà au sprint final du 27 novembre, jour du second tour, pas question de baisser la garde cet été. Ambiance veillée d'armes.

 

Sarkozy consulte et prépare son organigramme

Ajaccio (Corse-du-Sud), le 13 juillet. Nicolas Sarkozy prépare une rentrée qui s’annonce « tonitruante » selon un de ses proches. (PhotoPQR/« Corse Matin »/Michel Luccioni.)

 

Pas encore officiellement déclaré, le président des Républicains est revenu de quelques jours de vacances au domaine corse de Murtoli et devrait repartir dans quelques jours vers la villa familiale des Bruni-Tedeschi au cap Nègre (Var). Mais à Paris, comme sur son lieu de villégiature, Nicolas Sarkozy continue de préparer son équipe de campagne et d'affiner sa déclaration de candidature, prévue autour du 22 août. « Il consulte beaucoup de monde. Sa rentrée sera tonitruante », garantit un proche. Il aurait déjà en tête le nom de son futur directeur de campagne. Un temps évoquée, la piste de Gérald Darmanin — qui fut porte-parole de sa campagne pour la présidence de l'UMP fin 2014 — a finalement été écartée. Tout comme l'hypothèse François Baroin. « Il reste très secret sur son choix. Je ne suis même pas sûr que la personne qu'il a choisie soit au courant », glisse-t-on.

 

Juppé et Fillon en mode copier-coller

 

Actualité oblige, les deux anciens Premiers ministres ont décidé de réaxer leur campagne d'été sur les questions de sécurité et de lutte contre le terrorisme : « Histoire de ne pas laisser le champ libre à Sarkozy », admet un soutien de François Fillon. Ce dernier, comme Juppé, a par ailleurs décidé de profiter de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant