Primaire de la droite : Fillon vient «sérieusement casser la baraque»

le , mis à jour à 15:04
6

François Fillon ne veut pas qu'on l'enterre trop vite. A près de huit mois de la primaire de la droite, l'ancien Premier ministre a tenté de relancer sa campagne ce samedi. Celui qui est distancé dans les sondages avait donné rendez-vous à ses troupes, près d'un millier de ses relais locaux, à Paris.

 

«Moi je ne suis pas le candidat de la revanche, je ne suis pas celui du consensus, je viens sérieusement casser la baraque pour la reconstruire autrement » , a martelé François Fillon dans une allusion à deux de ses adversaires, Nicolas Sarkozy et Alain Juppé. 

Désormais quatrième dans les enquêtes, derrière Alain Juppé, Nicolas Sarkozy et maintenant Bruno Lemaire, il s'est montré offensif. Et à l'image de François Hollande en 2012, il a tenu à se présenter en candidat normal : «Je ne suis pas une star, je suis un Français, né dans la Sarthe, d'une famille où le mot valeurs a du sens». Raillant encore Nicolas Sarkozy, il a assuré que lui n'avait «changé» et qu'il «ne changerait jamais»

«Mon programme est très précis et radical parce que la situation est radicalement bloquée depuis des décennies», a poursuivi François Fillon. «Ma méthode d'action est claire : j'agirai très vite et très fort pour enclencher la transformation de notre pays, y compris par référendum», a ajouté le député de Paris. Devant quelque 70 parlementaires, dont le président du Sénat Gérard Larcher, Bruno Retailleau, patron des sénateurs républicains, le député Bernard Accoyer ou encore Gilles Carrez, président de la Commission des finances de l'Assemblée, il a promis qu'il s'entourerait «d'un gouvernement commando avec des ministres prêts à agir». 

Il s'est moqué des candidatures à la primaire qui se multiplient. «Pour cette primaire, je vois les candidatures fleurir et les clichés aussi. Il y a les expérimentés ! Il me semble que j'en suis... Il y a les jeunes ! Enfin, les jeunes ... façon de parler. Il y a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2766070 il y a 8 mois

    Mais je pense que certains qui se présente à la primaire viennent casser du sakornic..; Nadine et la blonde également, qui voteraient Fillon s il n y avait pas de primaire

  • M2766070 il y a 8 mois

    D ailleurs, lorsqu il était 1 sinistre , la majorité de dte ne lui a jamais fait d infidélité .. plus de la moitié des dépités sont pour lui, sauf... tout ceux qui se présente à la primaire.... et c est pas l élite.... certains du centre le suivrait: Jean Arthuis François d Aubert, les plus intelligents quoi ....

  • M2766070 il y a 8 mois

    frk987, Fillion , a déposé 3 fois sa dem, à sakronic, à chaq fois refus du p'ti qui préférait tenir que sentir, le renouveau de la dte , il a les plus intègres élus de dte, à l assemblée , comme au sénat....

  • V.BENACE il y a 8 mois

    C'est Fillon le plus crédible et le plus expérimenté, avec aucune casserole derrière lui.

  • frk987 il y a 8 mois

    Le seul qui tienne la route à l'UMP, mais son passé ne plaide pas pour lui. C'est dommage, pourquoi n'a-t-il pas démissionné en 2010 pour se démarquer de Sarkozy, trop fidèle.....trop honnête, je crains fort que ce soit cela son Handicap majeur, mais les électeurs vont préférer le très vieux cheval de retour qu'ils avaient viré avec la réforme des retraites !!!!! Au moins avec ce vieux, pas de risques...sauf la faillite.

  • M6998582 il y a 8 mois

    Dommage qu'il ait été 5 ans 1er ministre de sarko ! sinon on pourrait le croire !