Primaire: Bayrou dénonce la brutalité du projet de Fillon

le , mis à jour à 19:26
38
François Bayrou, président du MoDem, le 25 septembre 2016 à Guidel dans le Morbihan ( AFP/Archives / LOIC VENANCE )
François Bayrou, président du MoDem, le 25 septembre 2016 à Guidel dans le Morbihan ( AFP/Archives / LOIC VENANCE )

François Bayrou tente de peser sur le second tour de la primaire à droite, en mettant en garde contre la "brutalité" du programme de François Fillon, et n'exclut pas de défendre son propre projet en cas de défaite d'Alain Juppé dimanche.

"Ce qui me frappe, c'est la brutalité du programme de François Fillon. Et je ne crois pas que la France ait besoin de brutalité", a-t-il déclaré mardi à l'AFP.

Débarrassé de Nicolas Sarkozy, son adversaire désigné, éliminé dès le premier tour, le président du MoDem cible désormais le grand favori de la primaire, qui a rassemblé 44,1% des voix.

François Bayrou, qui avait averti dès l'été qu'il se présenterait à la présidentielle en cas de victoire de Nicolas Sarkozy, n'a pas précisé ses intentions si François Fillon était élu pour représenter la droite et le centre en 2017.

Mais la situation délicate d'Alain Juppé, arrivé plus de 15 points derrière dimanche avec 28,6% des voix, l'oblige à se positionner.

"J'ai l'intention de faire mûrir un projet plus dynamisant pour le pays, plus juste et plus social que celui qui est proposé aujourd'hui", a-t-il confié au Figaro, laissant la porte ouverte à une nouvelle candidature à l'Elysée.

Réponse agacée de Gérard Larcher (LR), soutien de François Fillon à la primaire : "Si François Bayrou estime qu'il doit être candidat, eh bien il le sera." Le président du MoDem "a dit qu'il n'était pas favorable à la primaire dès le départ, donc il est dans la logique de ce qu'il avait dit. Et regardons tout ça avec tranquillité", a affirmé le président du Sénat.

- Fillon après Sarkozy -

Dans l'entourage de François Bayrou, on veut se convaincre que le débat d'entre-deux-tours de la primaire, jeudi, peut encore faire basculer le rapport de forces en faveur d'Alain Juppé, tout en envisageant l'après-27 novembre.

Dimanche, le maire de Pau a vu les électeurs centristes, proches du MoDem et de l'UDI, participer activement au scrutin. Selon un sondage Elabe, ils ont constitué 14% des électeurs du 1er tour. Et d'après Harris Interactive, les centristes ont fourni 23% de l'électorat d'Alain Juppé et 6% seulement de celui de François Fillon.

Avant le 1er tour, François Bayrou a été la cible de Nicolas Sarkozy, qui lui reprochait d'avoir voté pour François Hollande au second tour en 2012. Alain Juppé avait répété pour sa part qu'il n'avait rien promis au président du MoDem en cas de victoire en 2017.

Candidat à trois reprises à l'élection présidentielle (2002, 2007, 2012), François Bayrou était crédité de 11% à 12% d'intentions de vote dans le cas d'une nouvelle candidature en 2017 face à Nicolas Sarkozy - alors éventuel candidat de la droite -, selon une enquête Ipsos parue à la veille du 1er tour de la primaire.

Une confrontation éventuelle avec François Fillon n'était pas encore d'actualité.

Inquiet de la poussée de Fillon, dont il juge les choix "dangereux", François Bayrou est franchement hostile à la candidature d'Emmanuel Macron, perçu comme un concurrent au centre et dont le projet de société est selon lui favorable "au monde de l'argent".

Son parti, le MoDem, compte actuellement environ 15.000 adhérents, ce qui limite son poids électoral et sa capacité à faire campagne.

Habituellement à l'écart des polémiques politiques dans sa mairie de Pau, François Bayrou chute de 6 points dans le dernier baromètre de l'Ifop pour Paris Match, tout en conservant une majorité d'opinions favorables (51%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lsleleu il y a 3 semaines

    @jy831 Une girouette comme Bayrou ne pourrait être élu que par des girouettes. C'est un éternel candidat et potentiellement un éternel perdant. Si Juppé ne l'avait pas pistonner il n'aurait pas été élu a Pau ! Il prends (Bayrou) la lorgnette à l’envers car pour être élu il lui faut beaucoup d'amis. Actuellement ce même pas certain qui obtienne 500 signatures d'élus pour pouvoir se présenter.

  • jy831 il y a 3 semaines

    le probleme avec juppé et fillon est que je vais gagner plus d argent en payant moins d impots mais que mes locataires ne pourront plus payer leur loyer.Je vais donc perdre de l argent et ne plus investir ni dans l immobilier ni ailleurs car les pauvres ne pourront pas consommer.

  • jy831 il y a 3 semaines

    Isleuleu vous pensez que Bayrou ne trouvera personne pour gouverner avec lui ? L'interessé a déja répondu a cette question. Il a dit ne vous en faites pas si je suis élu j aurai d un coup beaucoup d amis.Je trouve cette réponse pertinente

  • j.davin il y a 3 semaines

    encore un qui devrait se poser la question : '' partir ou se faire sortir...? '' remarquez qu'à Pau sans papy, Juppé ils le sortaient avec perte et fracas..Partout où il a mis les pieds ça a toujours fini par des divisions des séparations plus ou moins dramatique.. Maintenant que cherche t'il ??? Une revanche vis à vis de Sarko..il n'est plus là... Sans Sarko, il vient essayer de '' niaquer '' F. Fillon, mais c'est la honte ce mec, sortez le...!

  • jeepaudi il y a 3 semaines

    Bayrou a un projet à murir...il est déjà pourri. Qu'il se présente en 2017 pour qu'il subisse le même sort que Sarko, Macron lui fera sa fête

  • lsleleu il y a 3 semaines

    Sur l'échiquier politique ou se situe Bayrou ? le sait t'il lui même ? Il va se présenter ??? avec quel programme ? il pense pouvoir gouverner ? avec qui ? il est le chef d'un parti ou ils sont tellement nombreux qu'ils peuvent se réunir dans une "cabine de téléphone "

  • nlecomte il y a 3 semaines

    avec son programme brutal et cruel fillon va réussir à mettre toute la France dans la rueavec sa bétise ,il va réussir à ressussiter la lutte des classes

  • immodest il y a 3 semaines

    Un projet très doux avec les riches, les retraités et les pré-retraites qui ont fait du black toute leur vie. Aucun salarié hormis quelques cathos intégristes aveuglés ne peut voter pour ce danger public

  • GR207 il y a 3 semaines

    Si comme probable Fillon l'emporte dimanche Bayrou n'aura pas son maroquin ministériel. Quant à ses éventuelle vélléités de se présenter à la présidentielle il ne représente plus rien; il fera 2% maximum pris en étau entre Macron, Flan.by et quelques écolos.

  • godste il y a 3 semaines

    bayrou est un membre du PS