Primaire à gauche : Touraine d'accord si Hollande ne se représente pas

le , mis à jour à 21:15
8
Primaire à gauche : Touraine d'accord si Hollande ne se représente pas
Primaire à gauche : Touraine d'accord si Hollande ne se représente pas

«Je suis d'accord sur le principe des primaires mais je considère que quand on a un président de la République sortant, il est le candidat naturel de son camp et que des primaires n'ont pas beaucoup de sens dans ce contexte-là», a déclaré la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, invitée ce dimanche du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI.

Une primaire avec un président de la République en exercice, c'est l'hypothèse évoquée par le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis. Il prône l'organisation d'une primaire en décembre ou en janvier 2017 dans un entretien au Journal du dimanche et propose d'«aménager les choses» pour que le président, s'il était candidat, n'ait «pas obligation de participer à tous les débats». Réaction de Marisol Touraine : «Je trouve cela un peu bizarre, (...) un peu étrange d'être président de la République dans la journée et candidat à la primaire en soirée, l'équilibre me paraît instable». Cependant, la ministre ajoute : «Il faut travailler à la préparation d'une primaire au cas où le président de la République déciderait de ne pas se présenter. Nous verrons bien en temps voulu.»

Marisol Touraine a également salué «le courage» de François Hollande de décider que c'est qu'«en fonction des résultats obtenus, qu'il choisira de se représenter ou pas». «L'année qui vient est une année de travail gouvernemental et on ne va pas passer l'année à jouer au petit jeu des devinettes pour savoir ira, ira pas, est-ce que primaire, pas primaire. Franchement les Français attendent autre chose de nous», a-t-elle lancé.

VIDEO. Cambadélis veut «une primaire de toute la gauche» (18/02/16)

Le PCF préfère une primaire en automne

De son côté, sur France Inter, le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, a protesté ce dimanche contre la volonté du Parti socialiste d'imposer «sa règle du jeu» pour la primaire des gauches, estimant ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2734309 il y a 10 mois

    Toute façon, présent ou pas il ne sera pas au second tour. Alors tout ce qui concerne ce nul.os est devenu un non événement !

  • 445566ZM il y a 10 mois

    C'est assez syptômatique que les bons socialistes osent formuler l'idée que le président s'occupe seulement de la Corrèze.

  • glitzy il y a 10 mois

    Je pense que tout le monde s'en fout si elle est d'accord ou pas. A part caresser les fonctionnaires dans le sens du poil, je ne vois pas ce qu'elle sait faire.

  • M898407 il y a 10 mois

    Touraine l'hystérique a encore abusé du cannabis....

  • M999141 il y a 10 mois

    Je ne vois pas le rapport avec la santé

  • frk987 il y a 10 mois

    Si j'étais à gauche ce serait Mélenchon, les fourberies socialistes je me demande qui ça peut bien amuser.

  • opelin il y a 10 mois

    Quand le "sortant" fait l"unanimité dans son camp c'est logique, mais quand tout le monde veut le voir partir ... il y a fort à parier que les dissidents présenteront leur propre candidat qui au premier tour diluera le peu de voix que les socialistes pourraient avoir. Dans ce contexte pas surprenant que les extrémistes de gauche se sentent pousser des ailes. Les 5% sont à leur portée !!! On va revivre 2002 ...

  • M2266292 il y a 10 mois

    bravo à Melanchon, lui ne tergiverse pas. Lui il est respectable malgré que je ne soit pas en accord avec lui