Primaire à gauche : on se bouscule pour affronter Hollande

le , mis à jour à 09:16
1
Primaire à gauche : on se bouscule pour affronter Hollande
Primaire à gauche : on se bouscule pour affronter Hollande

Après l’effusion, la confusion. Prise de court ce week-end par le changement de pied du premier secrétaire, Jean-Christophe Cambadélis, qui a fait adopter à l’unanimité le principe d’une nouvelle primaire à laquelle se soumettrait François Hollande pour la présidentielle de 2017, l’aile gauche du PS peine à rassembler ses esprits. Réunis dès samedi matin dans une salle de l’Assemblée nationale, les frondeurs et assimilés s’étaient certes mis d’accord pour acter la tenue de la primaire. En marge des débats, plusieurs orateurs, dont Benoît Hamon, avaient ensuite soulevé la question de la multiplicité des candidatures. Cela ferait selon lui le jeu du président sortant si, comme c’est très probable, il décidait de se représenter en passant par la primaire.

« Le mieux, c’est qu’il n’y en ait qu’un », assurait Hamon en parlant des candidats potentiels de l’aile gauche du PS, dont il est une figure. Pas si vite ! lui répondent en choeur Marie-Noëlle Lienemann et Gérard Filoche qui se sont dits prêts à se sacrifier pour se présenter. « On n’en est pas encore à savoir qui serait le mieux placé pour être candidat, avertit la sénatrice PS de Paris. Il faut d’abord s’assurer qu’on est d’accord sur le fond et avec qui. Le sujet, c’est le rassemblement stratégique pour battre François Hollande. »

Même tonalité pour Gérard Filoche, ex-inspecteur du travail aux thèse et sorte de « mauvaise conscience » permanente d’un PS qui aurait perdu sa gauche. « Ce serait mieux que la gauche socialiste soit en mesure de rassembler toute la gauche, plaide-t-il. Car il faut continuer de se battre pour que la primaire soit ouverte aux communistes et aux écologistes et non pour que nous ayons une primaire rikiki à la sauce Belle Alliance populaire du premier secrétaire. » L’aile gauche a prévu de se retrouver en séminaire le 27 juin.

Le retour de la loi Travail à l'Assemblée pourrait troubler le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • phili646 il y a 9 mois

    Le PS est un bateau ivre qui n'a plus de gouvernail !!!!