Primaire à droite: "rien n'est joué" estime Juppé

le
46
Alain Juppé en campagne le 12 novembre 2016 au Havre ( AFP/Archives / CHARLY TRIBALLEAU )
Alain Juppé en campagne le 12 novembre 2016 au Havre ( AFP/Archives / CHARLY TRIBALLEAU )

Alain Juppé, candidat de la primaire de la droite et favori des sondages, a estimé lundi sur RTL que "rien n'est joué", c'est pourquoi "il fera campagne jusqu'au bout", à moins d'une semaine du premier tour.

"J'ai toujours dit que rien n'était joué, le corps électoral est mal connu dans cette élection qui est tout à fait inédite, et donc ça sera serré, j'en ai parfaitement conscience. Conclusion: je ferai campagne jusqu'au bout avec confiance et détermination!", a-t-il lancé tout en soulignant néanmoins qu'il était "toujours en tête".

François Fillon, qui remonte dans les sondages, a de nouveau prédit dimanche qu'il serait au second tour.

Face au procès en mollesse qui lui est fait par certains de ses rivaux, Alain Juppé a rétorqué: "s'il n'y avait pas eu des déçus de la période de 2007-2012, on aurait gagné les élections de 2012", citant notamment le fait "de ne pas avoir été courageux" pour faire la réforme des 35 heures ou des "erreurs" comme la suppression de postes de policiers.

La veille, Alain Juppé avait critiqué, ce qu'il fait depuis des mois, la réforme du renseignement faite sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, critique dans laquelle l'ancien chef de l'Etat a vu de la "légèreté". "Sa réponse ne m'a pas convenu", a rétorqué lundi matin Alain Juppé.

Francois Fillon, Alain Juppé et Niolas Sarkozy lors du second débat télévisé des candidats
Francois Fillon, Alain Juppé et Niolas Sarkozy lors du second débat télévisé des candidats à la primaire de la droite et du centre le 3 novembre 2016 à Paris ( POOL/AFP/Archives / Eric FEFERBERG )

S'attaquant de nouveau à François Fillon, le maire de Bordeaux a vanté ses propres réformes: "pas des réformes punitives mais bénéfiques".

Interrogé sur les mesures proposées la veille par Nicolas Sarkozy visant à armer l'Europe "d'outils protectionnistes", M. Juppé à répondu: "le protectionnisme est un grand danger pour l'économie mondiale et pour la paix du monde". "Je n'aime pas le mot de protectionnisme", a-t-il dit.

Il a par ailleurs mis en avant la question de l'éventuel futur statut d'"économie de marché" de la Chine, prônant, comme il l'a selon lui déjà dit, "des mesures anti-dumping".

Interrogé sur son utilisation d'une enseigne qui n'existe plus - "Prisunic"-, ce qui lui est arrivé à plusieurs reprises, il a expliqué qu'il faisait "lui-même à Bordeaux" ses courses chez "Monoprix", "Auchan" ou "Simply et Carrefour Market". "Je vis dans le monde réel et je fais la queue à la caisse de ces magasins", a-t-il dit.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gl060670 il y a 3 semaines

    Bon nombre de socialistes vont se déplacer à la primaire pour soutenir JUPPE face à SARKO ou FILLON.

  • M802641 il y a 3 semaines

    On a vu Sarko à l'oeuvre. Il était bon en 2008 pour sauver la situation. Juppé aurait été dépassé par les difficultés à l'époque. En tant que 1er ministre, Fillon a fait un bon boulot, mais dans l'ombre d'un Sarkozy omniprésent. Le plan de Fillon est le meilleur et sa volonté sans bruit de le mettre en oeuvre parait nettement plus forte que les autres. Il ne faut pas hésiter.

  • M7403983 il y a 3 semaines

    La France est devenue I N G O U V E R N A B L E . Alors, un programme de "droite" à mettre en œuvre .... C'est très très très loin d'être gagné.

  • abertoni il y a 3 semaines

    Les socialos vont dépenser les 2 euros à la primaire de la droite pour exclure Juppé qui leur fait de l'ombre du côté des adeptes des mosquées

  • CHANOMAR il y a 3 semaines

    de toute façon qui essais de diriger la population c est les médias qui ont des avantages avec certain il faut qu il trouve un mou pour continuer a travailler sans perdre leur aquis comme a France television

  • phch il y a 3 semaines

    Apparemment beaucoup n'ont toujours pas compris que cet homme fait parti du meme "establishment" que ceux qui ont conduit la France là où elle est ....vous me faites peur !!!

  • jpam il y a 3 semaines

    Fillon a, de loin, le meilleur programme. Et ses discours pourraient même être parfois prononcés par MLP.

  • mlaure13 il y a 3 semaines

    Ce n'est plus un panier à crabes...mais d'amanites vénéneuses...;-(((

  • yleon il y a 3 semaines

    Pour moi ce sera NI Hollande on voit NI Sarkozy on a vu, tous les deux sont responsables de la misère de la France alors si ce n'est pas Fillon ce sera Marine

  • YTRAM il y a 3 semaines

    Effectivement plus les électeurs écoutent François Fillon plus ils se rendent compte qu'il a le programme le plus réfléchi et le plus construit