Primaire à droite : qui sera le plus libéral ?

le
1
À l?heure du chômage de masse, la droite s?est résignée à l?idée que la seule manière de renouer avec le progrès social, c?est de promouvoir la liberté économique.
À l?heure du chômage de masse, la droite s?est résignée à l?idée que la seule manière de renouer avec le progrès social, c?est de promouvoir la liberté économique.

Leurs partisans les disent touchés par « la grâce de la liberté ». Leurs détracteurs, qu'ils sont pris d'une « fièvre délirante ». Les candidats à la primaire de la droite se sont lancés dans une véritable course au programme économique le plus libéral. Abandon des 35 heures, baisse de la fiscalité sur les ménages et les entreprises, coupes drastiques dans les dépenses publiques, rien n'est trop beau quand il s'agit de promettre le nouveau « Graal » de la société moderne : le plein emploi. À l'heure du chômage de masse, la droite s'est résignée à l'idée que la seule manière de renouer avec le progrès social, c'est de promouvoir la liberté économique.

Parti très tôt dans la campagne, François Fillon est le premier à avoir montré la voie. Dès juin 2014, l'ex-disciple du gaulliste social Philippe Séguin tuait le père en prônant une « rupture totale » comprenant des mesures aussi radicales que la retraite à 65 ans, la sortie des 35 heures ou encore la suppression de l'impôt sur les grandes fortunes (ISF). Depuis, tous les soupirants à l'investiture présidentielle ont pris le train en marche, allant même jusqu'à briser les vieux tabous de leur famille politique, comme le travail le dimanche.

À lire : Primaire à droite, le comparateur de programmes

« Une fuite en avant », peste Henri Guaino auprès du Point.fr. L'ex-conseiller de Nicolas Sarkozy, gaulliste...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Spartaku il y a 7 mois

    Les meilleurs supporters d'Hollande sont Juppé, Fillon, Lemaire et Fiasko2 .... GRÂCE à eux nul doute qu'Hollande sera reconduit pour 5 ans sinon c'est la Révolution quand on voit l'état du pays pour une petite loi "travail" , on imagine aisément ce que produira le passage à la retraite à 65 ans , la suppression d'un million de fonctionnaires ou l'abolition du code du travail ... Mouarff ils sont fadas ;)