Primaire à droite : quand Juppé pique les maires à Le Maire

le
0
Bruno Le Maire et Alain Juppé dans un meeting à Limoges. Image d'illustration.
Bruno Le Maire et Alain Juppé dans un meeting à Limoges. Image d'illustration.

 

La primaire n'a pas (véritablement) commencé, mais la guerre des parrainages, elle, a d'ores et déjà débuté. Les candidats à la primaire des Républicains s'activent pour convaincre le plus d'élus possible pour être en mesure de se présenter à l'étape 1 de la présidentielle. Alors qu'Alain Juppé a rendu publique la liste des 1 000 premiers maires qui soutiennent sa candidature,

Le

Journal du dimanche révèle que trois d'entre eux figurent... dans l'écurie de Bruno Le Maire.

« De vieilles méthodes »

Il s'agit de John Billard, maire de Le Favril (Eure-et-Loir), Christian Klinger, maire d'Houssen (Haut-Rhin), et Éric Verdebout, maire de Merfy (Marne). Les formulaires de soutien à Le Maire ont déjà été envoyés à la haute autorité de la primaire. Ils ont de facto interdiction de soutenir un autre candidat. John Billard est « extrêmement surpris » et « un peu agacé », révèle le JDD, qui a joint le président de l'Association des maires ruraux d'Eure-et-Loir. Ce dernier avait été sollicité par l'équipe Juppé pour réfléchir au thème de la ruralité. « J'avais bien précisé que cela ne voulait pas dire que je le soutenais. Je suis d'autant plus surpris que mon soutien à Bruno Le Maire était connu : il a été évoqué dans la presse locale, souligne-t-il. Ce sont de vieilles méthodes. Le renouveau, il est décidément...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant