Primaire à droite pour 2017 : Le Maire repart en campagne

le
0
Primaire à droite pour 2017 : Le Maire repart en campagne
Primaire à droite pour 2017 : Le Maire repart en campagne

« 2015 sera le temps de la campagne collective... et 2016 celui de la campagne individuelle », répète à l'envi Bruno Le Maire, histoire de bien faire comprendre qu'il n'a nullement mis de côté ses ambitions pour la primaire présidentielle de 2016 à droite.

Encore auréolé de ses 29,18 % obtenus fin novembre face à Nicolas Sarkozy, le député de l'Eure, qui dit avoir arraché sa liberté dans cette campagne interne, n'entend en effet pas s'arrêter là. « Il a un poids politique qui doit être désormais pris en compte, c'est indéniable », assure un de ses soutiens, le député Franck Riester. Et c'est d'ailleurs tout le message qu'a voulu faire passer le principal intéressé hier, à l'occasion d'un déjeuner avec Nicolas Sarkozy organisé au siège du parti, rue de Vaugirard (XVe). « Il faut jouer l'unité du parti, à partir du moment où on respecte le poids politique que je représente », a-t-il rappelé à l'ancien chef de l'Etat lors d'un tête-à-tête qui a duré une heure trente.

En 2015, l'ex-ministre de l'Agriculture promet néanmoins qu'il va se mettre « au service du collectif, de son parti et des idées, notamment en allant soutenir les candidats aux départementales et aux régionales ». « Parlons le moins possible du parti et le plus possible aux Français », a-t-il également affirmé auprès de Sarkozy hier. Chantre du rassemblement de sa famille politique, Bruno Le Maire ne va cependant pas oublier de faire vivre sa petite PME au cours des mois qui viennent. Il va notamment reprendre sa tournée des fédérations en commençant dès ce jeudi par un déplacement dans le Lot-et-Garonne, avant des rencontres prévues dans les jours à venir avec des médecins ou encore des personnels de l'éducation.

Surtout, il a conservé sa permanence de campagne, boulevard Raspail, à Paris, et réunira le 31 janvier, à l'espace Diderot, les 350 référents qui se sont investis dans sa campagne pour la présidence de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant