Primaire à droite : « On penchait pour Juppé... et on a glissé vers Fillon »

le , mis à jour à 07:53
3

À peine ouverts, les bureaux de vote sont pris d'assaut hier à Lyon. Au point que les électeurs ont été autorisés à glisser leur bulletin après l'heure prévue de fermeture (19 heures). A l'école de la rue de Crillon, dans le VIe arrondissement, marqué à droite, l'ardeur des électeurs est refroidie, car beaucoup ne figurent pas sur les listes électorales. « Avec un justificatif de domicile et une carte d'électeur, on les laisse voter » explique Pascal Blache, le maire du VIe.

Dans la file, Eric, 80 ans, peine à marcher mais ne veut pas déclarer forfait, alors qu'il patiente depuis déjà une bonne demi-heure. « On fait bien la queue à la boulangerie, pourquoi pas pour aller voter ? » Derrière lui, Thibault et Anaïs, 40 ans à peine, ne font pas mystère de leur vote : « C'est Fillon ! » « Hors de question de voter Sarkozy, qui n'est plus crédible, et Juppé est trop vieux ! » résume Anaïs.

Deux couples de quadras, qui sont venus ensemble, renchérissent : « Fillon a été cinq ans Premier ministre, il a tenu, il a une bonne expérience, il est calme », justifie Philippe. Sa femme Sophie précise que leur petit groupe d'amis avait voté Sarkozy en 2012. « Mais là, il n'est plus crédible, et Juppé s'est ridiculisé avec son J'ai la super pêche. » Dans l'entourage de Ludovic, le vote en faveur de François Fillon s'est cristallisé ces derniers jours. « On penchait tous pour Juppé, et cette semaine, on a glissé sur Fillon. Il est apparu comme quelqu'un qui avait la stature d'un président », analyse-t-il. « Moi, c'est le soutien de Bayrou à Juppé qui me gêne », renchérit Damien, acquis à la cause du député parisien.

Autre quartier, autre sociologie, mais même son de cloche. A l'école Doisneau, dans le Ier arrondissement, le plus à gauche de Lyon, on s'étonne aussi d'une telle participation. Sébastien, 41 ans, se dit de gauche, mais a voté Fillon, « histoire d'éviter un Le Pen-Sarkozy au second tour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 7 mois

    Les médias subventionnés avaient voté Juppé! Et c'est Fillon qui émerge : ils n'ont plus qu'à se la fermer.

  • charleco il y a 7 mois

    Juppé pro-Otan et russophobe, acoquiné avec les Frères musulmans. Impliqué avec Sarko dans le désastre en Libye.

  • M8252219 il y a 7 mois

    Il ne peut pas y avoir d'avancée sociale sans production de richesses , Il n'y a pas d'égalité sociale quand plus de 5 millions de personnes , statuts spéciaux , fonctionnaires et assimilés vivent sur le dos des salariés et des entreprises. Départ en retraite plus tôt , Meilleurs calcul de la retraite , absence au travail double du privé , temps de travail inférieur au privé .