Primaire à droite : maudite troisième place !

le , mis à jour à 08:01
3
Primaire à droite : maudite troisième place !
Primaire à droite : maudite troisième place !

« Ce que j'ai là,c'est un pavé. Un pavé que nous allons lancer dans la mare politique », lance Bruno Le Maire en bras de chemise, pas peu fier de brandir comme un trophée l'épais classeur bleu de son « contrat présidentiel ». Plus de 1 000 pages, de la taille de deux annuaires, pour faire taire les mauvaises langues. Celles qui accusent le candidat à la primaire de droite d'avoir jusqu'à présent peu parlé de ses propositions.

 

Ce week-end à Sète, pour sa rentrée politique, le chantre du « renouveau » a voulu mettre les points sur les i avec ce document très détaillé auquel ont participé plus de 400 experts et membres de la société civile. « Ce contrat présidentiel, c'est la fin de trente années de renoncement politique », jure-t-il devant 700 personnes. A neuf semaines du premier tour de la primaire, le voilà engagé dans une opération crédibilité. Car le temps presse.

 

Toujours troisième dans les intentions de vote pour cette compétition — et même quatrième derrière François Fillon dans un sondage Harris Interactive publié jeudi —, il oscille entre 9 et 16 % des voix, toujours loin derrière Sarkozy et Juppé. Comme si son créneau du renouveau n'arrivait pas à capter un nouveau public. Pis, le voilà concurrencé sur son terrain par Nathalie Kosciusko-Morizet, quadra comme lui, qui est parvenue à obtenir in extremis ses parrainages pour se présenter. Et la notoriété de Le Maire reste très inférieure à celle de ses principaux concurrents.

 

« Vous pensez vraiment que les Français vont donner les clés du pays à un type qui n'a été que ministre de l'Agriculture ? »

un dÉputÉ sarkozyste

« Je trace mon sillon humblement avec la conviction que les choses germeront », se persuade en privé celui qui dit avoir serré 4 600 mains en meeting cet été ! Il est convaincu que les choses se cristalliseront très tard, une semaine avant le premier tour du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • wanda6 il y a 4 mois

    M2266292, berco51 : Quel que soit le prochain président de la République , il doit appliquer le rapport de la Commission européenne sur les GOPE en 2016-2017 si celui-ci ne fait pas sortir la France de l’UE

  • berco51 il y a 4 mois

    c'est le meilleur candidat à droite, il faut voter pour lui aux primaires et surtout faire barrage à l'équipe bygmalion and co

  • M2266292 il y a 4 mois

    Je soutiendrai aux primaires BLM. Si celui-ci est retenu je m'engagerai derrière BLM, sinon Dupont Aignan