Primaire à droite : les propositions les plus décoiffantes des petits candidats

le
5
Primaire à droite : les propositions les plus décoiffantes des petits candidats
Primaire à droite : les propositions les plus décoiffantes des petits candidats

Petits candidats... mais propositions musclées ! C'est ce qui caractérise les six poids légers engagés dans la primaire des Républicains et du Centre. Entre sondages cruels (à eux six, ils ne récoltent que 5 % des intentions de vote) et course d'obstacles quasi insurmontables pour être officiellement investis (ils doivent recueillir le soutien d'au moins 20 parlementaires), ils sont bien obligés de présenter des mesures chocs pour faire parler d'eux. Revue de détail.

Jean-Frédéric Poisson veut « libérer la France de Mai 68 »

Le seul candidat officiel à la primaire (président du Parti chrétien-démocrate, il est d'entrée de jeu qualifié) a fait du retour à l'autorité et aux valeurs chrétiennes l'alpha et l'oméga de son programme. Baisse du nombre d'avortements, retour du droit du sang, refus de la société multiculturelle, suppression du ministère de la Culture... Sans surprise, le successeur de Christine Boutin, supportrice de la Manif pour tous, veut également abroger le mariage gay. Il milite pour « l'inscription de nos racines chrétiennes dans la Constitution ».

Nadine Morano ou l'identité de la France

L'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy veut faire inscrire noir sur blanc dans la Constitution que « les racines de la France sont chrétiennes ». Pour lutter contre le port du voile intégral, elle entend appliquer la loi de manière plus musclée. En cas de récidive, les femmes vêtues d'un niqab se verraient supprimer temporairement leurs droits civiques et sociaux. Elle veut créer un service public de la reconduite pour les clandestins avec un objectif de 100 % de reconduite à la frontière. Sur le front économique, les entreprises pourraient fixer leur temps de travail (dans une fourchette comprise entre 35 et 40 heures) par référendum ou consultation des syndicats.

Hervé Mariton attend un printemps des libertés

Seul des « petits » à avoir publié un livre programmatique, le fer de lance ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • phili646 il y a 7 mois

    Paul Bismuth ne fait pas dans le farfelu, il essai de discrédité la primaire !!! Naboléon qui se prend pour louis IV

  • M4189758 il y a 7 mois

    JPi - Vous avez oublié la proposition à Sarko d'interdire de voter par internet pour les français de l'étranger. Vive la paperasse! Un autre homme pour un autre temps: comme si c'était mieux avant.

  • s.thual il y a 7 mois

    Et Geoffroy Didier sur internet télé ce matin qui fait des constats datant de l ère Sarkozy, sur police pauvre,violence et quotidien,,,fallait tout ce temps pour comprendre ce que disent les français depuis des années. ,l incompétence c est ça, alors circulez et continuez à écrire vos bouquins de recettes déjà dépassées. ..

  • phili646 il y a 7 mois

    Ils ont un point commun avec Trump, leurs idées farfelues. Heureusement que le ridicule ne tue pas, sinon .....

  • jean-648 il y a 7 mois

    Pourvu qu'ils continuent de rester petits.....