Primaire à droite : Juppé joue la carte de la fermeté

le , mis à jour à 09:59
0
Primaire à droite : Juppé joue la carte de la fermeté
Primaire à droite : Juppé joue la carte de la fermeté

En football, cela s'appelle muscler son jeu. Ce mardi matin, Alain Juppé invité de France Inter a joué la carte de la fermeté et de l'ordre.

Au sujet de Notre-Dame-des-Landes, l'ancien Premier ministre et actuel candidat à la primaire de la droite a appelé à «évacuer ce qui est devenu une zone de non droit». Après la victoire du «oui» au référendum sur la construction de l'aéroport, Alain Juppé a affirmé qu'il «est maintenant inenvisageable que ce référendum reste sans suite». Alors que le journaliste lui faisait remarquer que l'évacuation des zadistes n'est pas forcément aisée, il a martelé : «Il y a des moments où prendre une décision, c'est simple».

«Ça ne s'appelle pas du syndicalisme mais du hooliganisme»

Alain Juppé, au sujet de la grève des éboueurs à Bordeaux

Celui dont on dit souvent qu'il est droit dans ses bottes a encore insisté : «C'est une question de principe, il faut faire respecter la loi».

Un peu plus tard, c'est au sujet de la grève des éboueurs à Bordeaux qu'Alain Juppé a été encore plus dur. «Je ne négocie pas sous la menace», a-t-il lancé. «Les grèvistes ont déversé les poubelles ménagères sur la chaussée, ça ne s'appelle pas du syndicalisme mais du hooliganisme», a tranché l'ancien Premier ministre. «Il y a des choses qui ne sont pas acceptables, déverser des poubelles sur la chaussée, ce n'est pas une grève», a-t-il dénoncé.

 

REVOIR - @alainjuppe sur la grève des éboueurs : "C'est pas du syndicalisme mais du hooliganisme" #Le79Inter pic.twitter.com/nWijgTL9Dl

— France Inter (@franceinter) June 28, 2016

Ce discours de fermeté n'est sans doute pas sans lien avec les derniers sondages. Dans une enquête Odoxa pour le Parisien-Aujourd'hui en France, le maire de Bordeaux, toujours favori, perd cependant des points précieux chez les sympathisants de droite, au profit de Nicolas Sarkozy.

Sur France Inter, Alain Juppé a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant