Primaire à droite : Juppé attend 3 ou 4 millions de participants

le
5
Primaire à droite : Juppé attend 3 ou 4 millions de participants
Primaire à droite : Juppé attend 3 ou 4 millions de participants

Désir de primaire. Alain Juppé en est persuadé, «on peut s'attendre à trois ou quatre millions de participants » à la primaire de la droite, tant il croise, dans ses déplacements, de gens qui lui posent des questions très pratiques sur les rounds internes aux Républicains les 20 et 27 novembre prochains. Un sondage Odoxa-Dentsu pour «e Parisien-Aujourd'hui en France», il y a quinze jours, montrait qu'un quart des Français était prêt à y participer.

Pour le candidat favori dans les sondages, «les gens ont envie d'aller voter, ils demandent s'il faut avoir la carte d'un parti politique pour participer -non, il ne faut pas la carte - et comment voter », a-t-il affirmé sur Radio classique. « Les Français ne veulent pas que les partis fassent la présidentielle, ils veulent pouvoir choisir leur champion à la présidentielle ».

La polémique étant réglée, le maire de Bordeaux n'a pas abordé la question du vote des Français de l'étranger à cette compétition pré-présidentielle, qui agitait les Républicains depuis quinze jours. Elle a été tranchée mardi soir en bureau politique, en présence notamment de François Fillon, Alain Juppé, Bruno Le Maire, Nathalie Kosciusko-Morizet et Hervé Mariton, et sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Après quinze jours d'agitation, les 85 membres du bureau politique ont opté pour la cohabitation, en fonction du lieu, du vote papier et du vote électronique. Lors du BP précédent, le 3 mai dernier, en l'absence de Juppé, Fillon et NKM, avait été décidé un vote exclusivement sur bulletins en papier. Les futurs adversaires de Nicolas Sarkozy à la primaire avaient contesté une « manœuvre ». Son ancien lieutenant Frédéric Lefebvre avait même accusé le président des Républicains de vouloir « enterrer » la primaire.

Président de la commission nationale d'organisation de la primaire, qui a proposé cette solution mixte, Thierry Solère a jugé mercredi, sur RFI, que ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 7 mois

    Exact M6445098 , c'est là tout le problème des primaires franchouillardes, j'irais voter FH aux primaires socialos pour être sûr que le PS disparaisse....et les gau chos du PS iront voter Juppé pour être sûr que rien ne change.

  • M6445098 il y a 7 mois

    Juppé attend surtout beaucoup de participants socialistes et sympathisants PS en sa faveur...

  • frk987 il y a 7 mois

    Wanda6 : quand on appartient à cette catégorie, on ne s'en vante pas et l'on s'empresse de voter PS. Donc les primaires UMP ne vous concernent pas.

  • wanda6 il y a 7 mois

    à Mr. Alain Juppé : dans les métiers de la fonction publique on demande un casier judiciaire vierge

  • wanda6 il y a 7 mois

    frk987 : il ne faut jamais sous estimer le plèbe