Primaire à droite : Juppé (41%) devant Sarkozy (23%) dans les intentions de vote

le , mis à jour à 12:48
9
Primaire à droite : Juppé (41%) devant Sarkozy (23%) dans les intentions de vote
Primaire à droite : Juppé (41%) devant Sarkozy (23%) dans les intentions de vote

Et si la primaire était le pire des systèmes pour désigner un candidat à l'Elysée... à l'exception de tous les autres ? Passes d'armes sanglantes au sein d'une même famille, multiplication de petits candidats aux chances voisines de zéro, impression de « concours de beauté » au détriment du débat d'idées... Pourtant, les Français ont adopté la primaire, comme le montre le sondage exclusif Odoxa pour BFMTV et notre journal.

Un vrai « effet primaire ». Près d'un électeur sur quatre (24 %) envisage de signer une déclaration d'adhésion « aux valeurs républicaines de la droite et du centre » et de débourser 2 € par tour, les conditions pour participer au scrutin des 20 et 27 novembre. Un sur dix se déclarant certain de le faire. Loin d'être négligeable, cette mobilisation est du même niveau que celle de la primaire de gauche en 2011 : près de 3 millions de personnes avaient voté au second tour pour départager Hollande et Aubry. « Je suis convaincu qu'il y aura beaucoup plus de monde qu'on ne le pense, peut-être plus de 4 millions, confiait récemment François Fillon. Parce que le pays va bien plus mal qu'il y a cinq ans... et parce que cette primaire désignera quasiment le président de la République. »

Sarkozy talonné par Le Maire. Avec 23 % d'intentions de vote — auprès des sondés envisageant de participer —, l'ancien président est largué au premier tour par Alain Juppé (41 %). Et c'est pire pour lui si l'on considère les « certains » d'aller voter : 21 %, contre 43 %. « Certes, rappelle Gaël Sliman, directeur d'Odoxa, un sondage de mars n'est en aucun cas un pronostic de novembre. » Le camp sarkozyste compare d'ailleurs à l'envi Juppé au Balladur de 1995. Mais deux points peuvent inquiéter le patron de LR. D'abord, au cours de la période de notre enquête réalisée sur un mois, sa cote n'a cessé de chuter, malgré une forte présence médiatique avec la sortie de son livre. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 il y a 11 mois

    pro otan, soumis, sans intérêt : tous les candidats sont sans intérêt

  • charleco il y a 11 mois

    Rappelez-vous l'affaire Thomson Multimedia qu'il voulait céder pour 1 franc symbolique aux japonais. Maintenant la Sté s'appelle Technicolor et est cotée en bourse.

  • charleco il y a 11 mois

    Juppé est pro-Otan, il était ministre des affaires étrangères quand la France a rompu les relations avec la Syrie, nous privant ainsi de toute source de renseignements. C'est tellement plus simple de prendre les ordres à Washington.

  • frk987 il y a 11 mois

    Suffira de médicaliser l'Elysée...un peu comme une maison de retraite.....

  • M6998582 il y a 11 mois

    Le " feu de paille" Juppé dure depuis plus d'un an ! Et sa cote continue à prospérer. Une chose est de plus en plus sure : bismuth est plié ... et c'est tant mieux

  • M5441845 il y a 11 mois

    Sondage qui laisse supposer que la messe est dite, a un détail près: Sarkozy n'est pas candidat (à ce jour) à la primaire, et probablement ne le sera jamais. 23% des suffrages sont donc a redistribuer. Peut être que le duel Fillon/Lemaire pourrait se révéler intéressant. Les deux ont un casier judiciaire vierge.

  • wanda6 il y a 11 mois

    dans les métiers de la fonction publique on demande un casier judiciaire vierge , mais pas pour le président

  • oban07 il y a 11 mois

    sûr , ce serait mieux avec sarko qu'on vu à l'œuvre en 2007un petit jeune qui monte ...

  • 300CH il y a 11 mois

    "Le changement c pour demain" avec Juppé, mdr, avec Juppé c plutôt "le changement c pour hier", le français aime faire la brocante, les vides Grenier le dimanche, pour y trouver les objets les plus anciens que possible.