Primaire à droite : Geoffroy Didier candidat de la « relève »

le
0
Geoffroy Didier après une conférence de presse à Paris, le 2 novembre 2015.
Geoffroy Didier après une conférence de presse à Paris, le 2 novembre 2015.

Ce fidèle de Nicolas Sarkozy, fondateur de la Droite forte, a surpris jusqu’à ses plus proches en annonçant sa candidature au primaire des Républicains. Une nouvelle épine dans le pied du président du parti de droite.

Il n’a prévenu personne. Pas même ses proches. A la surprise générale, Geoffroy Didier a annoncé sa candidature à la primaire de la droite pour la présidentielle de 2017. Agé de 39 ans, ce proche de Brice Hortefeux, vice-président LR de la région Ile-de-France en charge du logement, se pose comme le représentant de la nouvelle génération à droite. « Je suis candidat à la primaire de la droite pour proposer une manière neuve d’être et de faire, un retour aux sources de l’engagement », déclare-t-il dans un entretien à Direct Matin, publié mercredi 30 mars. « Je veux mettre fin à l’entre-soi des professionnels de la politique », ajoute celui qui a été élu pour la première fois à la région Ile-de-France en 2010, mais n’a jamais détenu de mandat de député ou de maire.

Cela vaut à cet avocat, très présent sur les plateaux des chaînes d’information en continue, d’être qualifié d’« apparatchik médiatique » par les parlementaires LR, qui contestent sa légitimité. Mais M. Didier veut faire de ce point faible apparent une force : « Je veux incarner la relève, en considérant qu’il n’y a pas besoin de titre pour faire vivre ses idées. J’assume d’être différent des autres candidats. Moi, je ne suis ni ancien président, ni ancien ministre », affirme-t-il au Monde, persuadé que le fait de ne pas avoir gouverné peut lui donner un atout pour « s’adresser aux gens qui ne croient plus en la politique ». Son but ? Ringardiser ses rivaux. « Changer la politique commence par changer les hommes e...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant