Primaire à droite : Gaudin soutient Sarkozy et assure qu'Estrosi fera de même

le , mis à jour à 14:12
5
Primaire à droite : Gaudin soutient Sarkozy et assure qu'Estrosi fera de même
Primaire à droite : Gaudin soutient Sarkozy et assure qu'Estrosi fera de même

Le verbe « spoiler », qui signifie dévoiler la fin de l'intrigue avant la fin, va-t-il trouver un synonyme en politique ? Le sénateur-maire de Marseille Jean-Claude Gaudin (LR) a exprimé une partie de ses intentions quant à la primaire à droite. Et il n'a pas dévoilé que les siennes. Hier à Marseille, le pilier des Bouches-du-Rhône a, lors de ses vœux à la presse, dit tout le bien qu'il pensait de Nicolas Sarkozy. « Il est courageux. Même s'il a pu se tromper, je considère que c'est le plus déterminé, le plus volontaire, je le soutiens », a-t-il déclaré, selon le récit qu'en fait La Provence ce mercredi. Mais il en a sans doute trop dit en affirmant, dans la foulée, que « avec Christian Estrosi et Hubert Falco, nous prendrons la même décision pour les primaires ».

Le sénateur-maire de Toulon, Hubert Falco, n'a pas réagi. Christian Estrosi, lui, a dû s'étrangler. Car ce matin encore, sur France Info, le maire de Nice et nouveau président de la région Paca a affirmé qu'il soutiendrait le candidat capable de rassembler et de créer de l'emploi. « Plus on va à droite, plus on fait monter le FN », avait-il dit en décembre. « J'entends ceux qui disent il faut aller plus à droite, ou moins à droite, ça ne fait pas une politique. Ce qui fait une politique, c'est une économie qui crée l'emploi », a-t-il poursuivi aujourd'hui. Mais, a-t-il précisé, « je participerai à cette campagne » de la même façon que « j'entends faire de ma région un lieu où nous puissions expérimenter un certains nombres de politiques », tant sur la sécurité, l'emploi, ou l'apprentissage.

VIDEO. Sondage : Sarkozy ne fait plus recette

Depuis les régionales, Estrosi a pris des distances avec le président des Républicains. Si ce dernier publie lundi un livre confession pour relancer sa probable candidature, il n'est pas officiellement dans la course. Bruno Le Maire et Nathalie Kosciusko-Morizet. Alain Juppé, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 11 mois

    Les vieux roublards se soutiennent mutuellement : les loups ne se mangent pas entre eux.

  • frk987 il y a 11 mois

    Gaudin, vieux vieillard connaît bien le problème du naufrage de la vieillesse en n'apportant pas son soutien à l'autre vieillard Juppé, des fois certains vieux ont un peu de lucidité....dont moi !!!!

  • M8252219 il y a 11 mois

    C'est un soutien un peu comme une béquille (pour un handicapé)

  • mary2776 il y a 11 mois

    gaudin un homme en dehors du temps et qui ne sert plus a riena part faire des petites manoeuvres politicardes

  • mary2776 il y a 11 mois

    gaudin un homme en dehors du temps et qui ne sert plus a rien