Primaire à droite : c'est la journée de NKM

le
2
Primaire à droite : c'est la journée de NKM
Primaire à droite : c'est la journée de NKM

Et de neuf ! Comme nous le révélions dans notre édition du 19 février, Nathalie Kosciusko-Morizet officialisera bel et bien aujourd'hui, en cette Journée internationale de la femme, sa candidature à la primaire de la droite et du centre. Après celles d'Alain Juppé, François Fillon, Bruno Le Maire, Nadine Morano, Jean-François Copé, Hervé Mariton, Frédéric Lefebvre et Jean-Frédéric Poisson, NKM allonge donc un peu plus la liste fournie des prétendants à l'Elysée. Elle se dévoilera au 20 heures de TF 1, avant un rassemblement prévu dans la soirée avec ses supporteurs dans un pub parisien.

A neuf mois de l'échéance, tout reste cependant à faire pour l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy. A commencer par la course aux parrainages nécessaires pour pouvoir concourir : 2 500 signatures d'adhérents, 250 d'élus et vingt de parlementaires, à recueillir avant le début de la campagne officielle en septembre. Une montagne pour NKM, éjectée de l'organigramme du parti après les élections régionales de décembre et très isolée dans son camp. « Les critères de candidature sont faits pour éviter les candidatures fantaisistes, pas pour empêcher les sensibilités du parti d'être représentée. Si Nathalie ne pouvait pas concourir, cela poserait tout de même question », défend un de ses partisans. « Mais sa ligne politique est minoritaire, ses réseaux sont inexistants et ses perpétuels coups d'éclat médiatiques ont fini par user nombre d'entre nous », soupire un député parisien. Car celle que Jacques Chirac avait appelée « l'emmerdeuse » sait qu'elle agace. A commencer par Sarkozy lui-même : « Nathalie, elle est intellectuellement brillante mais politiquement très mauvaise », lâche en privé le patron des Républicains. Mais NKM croit en son destin et à la légitimité de sa candidature. « Les Français ne croient plus à la stature de l'homme providentiel. Ils veulent des solutions concrètes », ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 9 mois

    A chacun ses goûts Marti4, Alliot marie, c'est la fraude fiscale personnalisée. NKM on l'aime ou pas, mais elle est intelligente.

  • g.marti4 il y a 9 mois

    Je n'arrive pas à m'y faire, malgré la journée de la femme, je la trouve nunuche. Je préfèrerai Christine Lagarde ou Michèle Alliot-Marie