Primaire à droite : Bruno Le Maire en quête de crédibilité

le
1
Bruno Le Maire, candidat à la primaire du parti Les Républicains pour la présidentielle de 2017, à Vendenesse-lès-Charolles (Saône-et-Loire), le 30 juin 2016.
Bruno Le Maire, candidat à la primaire du parti Les Républicains pour la présidentielle de 2017, à Vendenesse-lès-Charolles (Saône-et-Loire), le 30 juin 2016.

En campagne active tout l’été, le député de l’Eure présentera un projet présidentiel détaillé les 17 et 18 septembre, à Sète (Hérault).

Dans le flot de polémiques et de petites phrases déclenché par l’attentat de Nice, les outsiders de la primaire de la droite avaient deux façons d’exister. Certains ont choisi la surenchère, tel Henri Guaino et son idée d’équiper les forces de police de lance-roquettes. D’autres ont préféré attendre, à la fois pour respecter le deuil national mais aussi pour analyser la tournure des événements. C’est le cas de Geoffroy Didier qui a suspendu sa campagne, de François Fillon mais aussi de Bruno Le Maire.

Au lendemain de l’attentat, le député de l’Eure a simplement posté deux tweets de solidarité avec les victimes et a attendu quatre jours avant de se rendre sur le plateau du 20 heures de France 2 demander au « personnel politique » d’arrêter les « querelles et les petites phrases ». « Dans ces situations, nous sommes tous sur le fil du rasoir, confie au Monde l’ancien ministre de l’agriculture. Oui, il y a sans doute des failles importantes. Mais est-ce le rôle de l’opposition de monter tout de suite sur la table et de crier que ça ne va pas ? Je ne le crois pas. »

Avec cette attitude « sobre », selon son équipe, M. Le Maire veut installer un « discours d’autorité qui serait aussi celui de la responsabilité », selon ses termes. Alors, il critique les « renoncements des élus face à l’islam politique » et veut réaffirmer les principes républicains « avec la dernière fermeté » pour que la France reste une Nation civique et « suffisamment forte pour continuer à accueillir ».

Av...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 4 mois

    C'est bien lui qui avait déclaré que son handicap était d'être trop intelligent !!!!